Agnès Buzyn présente sa feuille de route pour les personnes âgées

Personnes âgées

La ministre des Solidarités et de la Santé annonce des mesures à court terme et l’ouverture d’une réflexion « pour relever le défi du vieillissement ».

La ministre des Solidarités et de la Santé a présenté, le 30 mai, sa feuille de route pour les personnes âgées. Agnès Buzyn entend privilégier une double approche, incluant des mesures pour améliorer « dans l’immédiat » la qualité de vie des personnes âgées et l’ouverture d’une réflexion, associant l’ensemble des acteurs et de la société, « pour anticiper et répondre au défi du vieillissement et de la perte d’autonomie ».

Des mesures à court terme

15 millions d’euros seront alloués en 2018 pour le financement de plans de prévention en Ehpad, pilotés par les Agences régionales de santé (ARS). Ces moyens seront portés à 30 millions d’euros à partir de 2019 et financés par l’assurance maladie.

100 millions d’euros seront consacrés en 2019 et 2020 à la refonte du mode de financement de l’aide à domicile.

Un plan global de soutien aux aidants sera déployé.

Les Ehpad recevront 360 millions d’euros supplémentaires de 2019 à 2021 pour recruter des personnels soignants.

36 millions d’euros seront consacrés à la généralisation de la présence d’infirmiers de nuit d’ici à 2020.

40 millions d’euros sur la période 2018-2022 pour généraliser l’accès à la télémédecine en Ehpad.

1 000 places d’hébergement temporaire en Ehpad pour les personnes sortant d’hospitalisation seront financées, à hauteur de 15 millions d’euros, par l’assurance maladie dès 2019.

Préparer l’avenir

La ministre des Solidarités et de la Santé a, par ailleurs, annoncé le lancement d’un débat associant l’ensemble des acteurs et des citoyens pour aboutir à des propositions « début 2019 ». Les réflexions porteront sur les grands enjeux suivants :

  • Quelles sont les priorités, le socle de biens et de services qui doivent être à l’avenir accessibles à toutes les personnes âgées pour accompagner le vieillissement et la perte d’autonomie ?
  • Quels sont les scénarios de répartition des contributions de chaque acteur pour assurer un financement pérenne et solidaire de la perte d’autonomie ?
  • Comment faire évoluer la gouvernance nationale et territoriale des politiques publiques du vieillissement et de la perte d’autonomie ?

La concertation et le débat public seront organisés aux niveaux national et territorial, a précisé Agnès Buzyn. Et une consultation citoyenne permettra à chacun de s’exprimer et de contribuer.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum