Prévention de la perte d’autonomie : les conférences des financeurs davantage sollicitées

Personnes âgées

En 2018, les conseils départementaux ont engagé 135 millions d’euros pour financer des projets dans le cadre des conférences des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie.

Les conférences des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie trouvent, peu à peu, leur rythme de croisière. Ainsi, en 2018, les conseils départementaux ont engagé plus de 135 millions d’euros sur les 180 millions mis à disposition par la CNSA pour financer des projets dans le cadre de ces conférences. L’utilisation du financement s’avère en forte progression : + 24 millions par rapport à 2017, se félicite la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie. Sur ces dépenses :

  • Environ 34 millions d’euros concernent le « forfait autonomie » dédié aux résidences autonomie ;
  • Environ 100 millions d’euros ont permis de financer d’autres actions de prévention.

La CNSA publiera en mai le bilan détaillé de l’activité 2018 des conférences des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie.

En 2018, de nouveaux membres ont intégré les conférences des financeurs : communes, conseils départementaux de la citoyenneté et de l’autonomie (CDCA), services d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD), représentants de MAIA, maisons départementales des personnes handicapées (MDPH)… « L’ouverture constatée en 2017 s’est donc confirmée l’an dernier », observe la CNSA.

Un conseil départemental sur trois environ a revu son programme coordonné de financement des actions individuelles et collectives de prévention en 2018 :

  • Soit pour intégrer la possibilité de financer des actions collectives de prévention en Ehpad ;
  • Soit pour ajuster les actions en fonction des résultats constatés les années antérieures ou à l’offre disponible au regard des besoins identifiés (grâce à une meilleure connaissance des actions réalisées par les membres de la conférence au fil des ans) ;
  • Ou, simplement, parce que son programme arrivait à échéance.

À l’issue de cette deuxième année complète de fonctionnement des conférences des financeurs, la CNSA dresse plusieurs constats :

  • Une plus grande articulation entre les différentes procédures de sélection des projets sur un même territoire ;
  • La mise en place de stratégies de financement pluriannuelles ;
  • Des procédures de sélection de projets mieux formalisées (grilles d’instruction et critères de sélection partagés, plates-formes dématérialisées pour la télétransmission des dossiers de demande de subvention…) ;
  • Une évaluation des projets financés plus fréquente. Cette démarche vise à mieux orienter la décision d’octroi ou non du renouvellement d’une subvention, par exemple.

Posté le par

Recommander cet article