Handicap : garantir l’accessibilité téléphonique

Personnes handicapées

La ministre déléguée chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion va ouvrir un nouveau chantier pour développer l’accessibilité téléphonique aux personnes sourdes ou malentendantes.

Le récent appel d’offres pour la conduite d’une expérimentation de relais téléphonique généraliste ayant été déclaré sans suite, il sera relancé sur la base d’un nouveau cahier des charges et avec l’appui d’une assistance à maitrise d’ouvrage, a annoncé, le 5 juin, la ministre déléguée chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion. Ce jour-là, Marie-Arlette Carlotti a reçu les associations représentatives de personnes sourdes ou malentendantes et de leurs familles pour les informer du nouveau calendrier de travail.

La ministre leur a confirmé son souhait « d’engager, par ailleurs, un nouveau chantier en vue du développement de l’accessibilité téléphonique ». L’accessibilité téléphonique étant essentielle pour garantir l’autonomie des personnes sourdes ou malentendantes dans leur vie sociale et professionnelle, leurs associations revendiquent un meilleur accès aux services téléphoniques, notamment par la mise en place d’un dispositif de relais téléphonique.

Marie-Arlette Carlotti soutient cette mobilisation associative. « L’accessibilité, sous toutes ses formes, sera au cœur du prochain comité interministériel du handicap », a rappelé la ministre, à cette occasion.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum