L’APF s’engage pour la médiation numérique

Personnes handicapées

L’Association des paralysés de France (APF) vient de signer une convention avec le secrétariat d’État chargé du Numérique.

L’APF a signé, le 17 octobre, une convention de coopération avec le secrétariat d’État chargé du Numérique. Cette convention a pour objet « l’amélioration du développement des usages du numérique et des ressources d’apprentissage dans la perspective d’un meilleur accès au numérique des personnes en situation de handicap ».

Dans le cadre de cette convention, l’APF et le Secrétariat d’État s’engagent à mettre en place des ateliers d’initiation et de découverte du numérique, à développer la collecte, la rénovation et la redistribution d’équipements informatiques par l’APF et à diffuser les bonnes pratiques en matière de conception et d’accessibilité universelle. L’association souhaite ainsi « contribuer au développement et à la promotion de l’accès au numérique pour tous, dans une approche d’accessibilité et de conception universelle ».

Pour l’APF, la révolution numérique constitue « un défi majeur ». L’association revendique la construction d’une société inclusive, qui passe, notamment, par la médiation numérique. « En effet, l’accès au numérique permet la découverte et la formation à de nouveaux produits et le développement de moyens de communication dans tous les domaines de la vie de personnes en situation de handicap : éducation, vie professionnelle, loisirs ou culture », s’enthousiasme l’APF. La révolution numérique est aussi, pour l’association, « un combat politique pour lutter contre toutes les sources de l’exclusion numérique : illettrisme, dyslexie, complexité des informations numériques… »

Ce partenariat se déclinera de façon opérationnelle à l’APF, au niveau national et local, dans différentes initiatives :

– La formation à l’e-inclusion des acteurs de l’association pour permettre à tous les adhérents et usagers de l’APF de participer à la vie associative. Plusieurs Espaces publics numériques pourraient ainsi voir le jour dans les structures APF, notamment dans ses délégations départementales en milieu rural, afin de faciliter la communication entre les membres à distance.

– Le conseil de la diffusion de bonnes pratiques en matière d’accessibilité et de conception universelle, en permettant l’accessibilité des espaces publics numériques : accessibilité physique, mais aussi accueil et compréhension des situations de handicap et mise en place de matériels adaptés.

– Le développement du Centre d’expertise et de ressources nouvelles technologies & communication (CRNT) de l’APF. Ce centre ressources effectue une veille permanente sur tous les produits adaptés aux personnes en situation de handicap ou aux personnes âgées (logiciels adaptés, commande par les yeux, domotique…) et met son expertise à disposition de tous. Avec cette convention de coopération, le CRNT pourrait être partenaire de centres de recherche, notamment dans le cadre des fab lab.

– Le recyclage des équipements informatiques dans les structures de l’association. Dans le cadre du programme Ordi 2.0, l’APF pourrait collecter, rénover et redistribuer des ordinateurs et téléphones portables.

« Avec cette convention de coopération, l’APF s’engage à être acteur de la médiation numérique dans un esprit du vivre ensemble, de la lutte contre toutes formes d’exclusion et de développement durable », conclut l’association.

 

 

  

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum