Les infirmes moteurs cérébraux associés à la conception du schéma d’accessibilité du Chambon-Feugerolles

Personnes handicapées

Bénévoles, commerçants, riverains, services techniques et infirmes moteurs cérébraux travaillent à une ville réellement accessible à tous.

Le Chambon-Feugerolles (Loire, 13 119 habitants), qui mène une politique active pour les handicapés, leur a dédié sept structures. Généralement, les établissements qui accueillent des infirmes moteurs cérébraux sont localisés à l’écart des centres-villes, le handicap mental étant plus difficilement accepté par la population que les autres.

À l’inverse, la commune du Chambon a implanté une structure de quarante-quatre résidents au cœur de la ville, « L’Olivier », en partenariat avec l’ADIMC Loire (Association départementale des infirmes moteurs cérébraux) ; ils peuvent ainsi bénéficier, eux aussi, des services de proximité. Pour aller plus loin dans l’intégration des déficients mentaux, la ville a souhaité qu’ils contribuent également à organiser l’espace urbain et les déplacements.
 

Diagnostics

Pour réaliser son schéma d’accessibilité, elle a créé en 2009 une commission qui associe élus, usagers, associations de handicapés et techniciens, à laquelle participent des résidents du foyer et d’autres types de handicapés, ainsi que Saint-Étienne Métropole, le conseil général de la Loire et Réseau Ferré de France. Un groupe de travail, qui réunit le référent accessibilité de la ville et huit bénévoles, vérifie l’accessibilité des équipements publics et privés qui jalonnent des itinéraires qui partent de L’Olivier ; deux résidents du foyer y sont assidus.

La commission planifie ensuite les travaux prioritaires. Fin 2011, le groupe de travail avait ainsi effectué 70 % des diagnostics des espaces publics du centre-ville proches du foyer ; en 2012, il a visité quatre groupes scolaires qui accueillent des enfants handicapés et quatre-vingt-dix commerces.

Depuis, la quasi-totalité des problèmes déclarés prioritaires sur l’espace public ont été traités : déplacement de mobilier urbain, adaptation de la signalétique, restructuration de carrefour, abaissement de trottoirs… La municipalité aide aussi les commerçants qui le souhaitent à adapter l’accès de leurs magasins aux handicapés.
 

Nouveau regard

Ce mode de fonctionnement entraîne un nouveau regard des techniciens municipaux, des riverains et des commerçants, et les aide à mieux comprendre les différents handicaps. De nouvelles initiatives naissent régulièrement : travail sur le thème du handicap avec le lycée professionnel de la mode, réorganisation et mise aux normes de places de stationnement pour handicapés…

La commune a également présenté sa méthodologie dans le cadre de l’élaboration d’un guide pratique de recommandations sur la prise en compte des handicaps dans l’aménagement des espaces publics et de la voirie de Saint-Étienne Métropole.

Les résidents du foyer de L’Olivier sont régulièrement informés des différentes démarches effectuées, et le bilan des travaux de la commission leur est présenté, sur place, chaque année. Le Chambon-Feugerolles a été récompensé par un prix « Territoria » d’or 2013 dans la catégorie « Gouvernance ».

 

Martine Courgnaud – Del Ry

 

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum