Préparer la rentrée scolaire 2018-2019 des enfants en situation de handicap

Personnes handicapées

La CNSA diffuse un vade-mecum destiné à préparer au mieux la prochaine rentrée scolaire des enfants en situation de handicap.

La préparation de la rentrée scolaire des élèves en situation de handicap doit s’effectuer en étroite coopération entre les maisons départementales des personnes handicapées (MDPH), les services de l’Éducation nationale et de l’Enseignement agricole, autour de la mise en place des projets personnalisés de scolarisation (PPS). Pour mémoire, le PPS est le document de référence du parcours de l’élève handicapé. Il définit et coordonne les modalités de déroulement de la scolarité et les actions pédagogiques, psychologiques, éducatives, sociales, médicales et paramédicales répondant aux besoins particuliers des élèves présentant un handicap. « Une bonne anticipation est essentielle, car la prise de décisions tardive sur ces projets complique la mise en place effective des aménagements nécessaires aux élèves le jour de la rentrée », prévient la CNSA.

La Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) invite les acteurs à lancer le plus en amont possible les travaux préparatoires, en s’inspirant des bonnes pratiques repérées sur le terrain, qui viennent d’être recueillies puis analysées dans le cadre de groupes de travail associant les représentants locaux des MDPH et de l’Éducation nationale. Leur diffusion est l’objet du « Vade-mecum de la rentrée scolaire » rédigé par la CNSA. Approuvé par un panel de professionnels des MDPH et des autorités académiques, ce vade-mecum met particulièrement l’accent sur la coordination, la planification, l’adaptation de l’activité et la communication vis-à-vis de l’école et des familles.

Les différentes pratiques relatées dans ce document ont été recensées auprès des MDPH au cours de l’été 2017. « Elles ont parfois fait l’objet de tâtonnements et d’ajustements d’une année sur l’autre, avant de produire pleinement les effets attendus. Elles apparaissent parfois d’une évidente simplicité, mais les travaux menés avec les correspondants scolarisation ont montré que leur diffusion n’était pas systématique sur l’ensemble du territoire. L’objectif de ce vade-mecum est de contribuer à leur généralisation, pour de premiers effets visibles à la rentrée 2018 », explique la CNSA.

Source : Vade-mecum de la rentrée scolaire. Guide à destination de MDPH et des autorités académiques, CNSA, mars 2018

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum