Le gouvernement encourage l’école dès 2 ans

Petite enfance

Najat Vallaud-Belkacem et Laurence Rossignol lancent une campagne auprès des familles pour promouvoir la scolarisation des enfants de moins de 3 ans.

Dans le cadre de la mobilisation interministérielle en faveur de la scolarisation des enfants âgés de moins de 3 ans, la ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud-Belkacem et la ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes, Laurence Rossignol, ont décidé, en juillet, d’engager conjointement une campagne d’information à destination des familles. Intitulée « L’école dès 2 ans, c’est possible ! », cette campagne comprend deux axes. À savoir :

  1. Une vaste opération de mailings adressés par les caisses d’allocations familiales (CAF) et les caisses de mutualité sociale agricole (MSA) aux familles allocataires ayant un enfant de moins de 3 ans et pour lesquelles il existe une offre de scolarisation précoce disponible dans leur commune. Pour permettre une bonne compréhension du message par l’ensemble des familles, le texte de sensibilisation viendra compléter l’espace de présentation du site de l’ONISEP sur la scolarité aux parents, disponible dans une version multilingue.
  2. Une vidéo tournée dans une classe de scolarisation précoce, dans laquelle quatre mères témoignent de la scolarisation de leur enfant et du bénéfice qu’elles en ont constaté, présentée sur le site education.gouv.fr, accompagnée d’une autre vidéo apportant le témoignage de l’enseignante de cette classe. Ces deux vidéos sont également hébergées sur le site de l’ONISEP.

« Afin d’assurer une campagne d’information la plus efficiente possible auprès des publics », ces vidéos s’adressent prioritairement :

  • Aux familles avec enfant de moins de 3 ans, résidant dans les arrondissements où sont recensées des places disponibles et qui sont les plus éloignées de l’école, pour des raisons sociales, culturelles ou linguistiques ;
  • À des sites consultés par les communautés allophones en ciblant prioritairement les familles avec enfant de moins de 3 ans.

« La scolarisation des enfants avant 3 ans, un des piliers de la Refondation de l’École de la République, a été identifiée comme un puissant levier de la réussite des élèves, notamment de ceux issus des milieux les plus défavorisés, rappellent les deux ministres. Depuis la rentrée 2012, la scolarisation des enfants dès 2 ans est donc progressivement développée dans l’ensemble des réseaux d’éducation prioritaire ».

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum