Rentrée scolaire 2018-2019 : quoi de neuf ?

Éducation

Le ministre de l’Éducation nationale veut faire de l’année scolaire 2018-2019 une « nouvelle étape pour bâtir l’École de la confiance ».

Ce lundi 3 septembre, l’heure de la rentrée a sonné pour les quelque 12,4 millions d’écoliers, de collégiens et de lycéens et les 881 000 enseignants des premier et second degrés. « En cette rentrée, de la maternelle au lycée, nous amplifions les perspectives ouvertes à la rentrée passée et nous déployons les mesures présentées au cours des mois écoulés. Il s’agit de permettre à tous les élèves de mieux maîtriser les savoirs fondamentaux (lire, écrire, compter et respecter autrui) et d’être mieux accompagnés vers leur avenir. Pour cela, il est indispensable de rassembler les Français autour de leur École », assure le ministre de l’Éducation nationale, qui, lors du Conseil des ministres du 31 août, a présenté une communication relative à la deuxième rentrée scolaire du quinquennat. « L’École est la colonne vertébrale de la République. Elle est la matrice du destin collectif comme de la réussite de chacun, estime Jean-Michel Blanquer. À ce titre, elle porte une politique de progrès social qui consiste à donner davantage à ceux qui ont besoin de plus ».

La rentrée à l’école primaire

« La priorité donnée à l’école primaire s’affirme », insiste le ministre. Grâce au soutien des élus, deux fois plus de classes situées en réseaux d’éducation prioritaire (REP) sont dédoublées par rapport à l’année dernière : 6 900 classes de CP et CE1 en éducation prioritaire. « 190 000 élèves bénéficient désormais de ces conditions d’apprentissage exceptionnelles contre 60 000 l’an passé, annonce Jean-Michel Blanquer. De même, tous les départements, notamment ruraux, bénéficient, dans le 1er degré, d’un taux d’encadrement jamais atteint ».

La maîtrise des savoirs fondamentaux par tous les élèves est donc « plus que jamais au cœur de cette rentrée marquée par une mobilisation pédagogique au bénéfice de tous les élèves ». Et le ministre de l’Éducation nationale d’énumérer : ajustement des programmes de français, de mathématiques, ainsi que d’éducation morale et civique ; repères annuels de progression qui indiquent précisément ce qui doit être appris à chaque niveau ; évaluations nationales des acquis des élèves en CP, CE1 et en 6e « afin d’aider les professeurs à enseigner au plus près des besoins des élèves ».

La rentrée au collège

Au collège, la rentrée 2018 voit l’approfondissement des efforts engagés dès le mois de mai 2017 pour enrichir les enseignements : déploiement des classes bilangues (67 % des collèges contre 47 % en 2016), des sections internationales (30 % des collèges contre 17 % en 2017), de l’enseignement du latin et du grec (88 % des collèges), création du nouvel enseignement optionnel de chant choral, montée en puissance du dispositif « devoirs faits », jugé par le ministre « indispensable pour répondre aux inégalités des élèves face à leur travail personnel ».

La rentrée au lycée

La réforme du lycée général, technologique et professionnel commence à se mettre en place avec les premières évolutions de la classe de seconde. Dès cette rentrée, tous les élèves bénéficieront d’un test de positionnement en français et en mathématiques, qui leur permettra de faire le point sur leurs compétences et leurs difficultés éventuelles. Tous les lycéens bénéficient également d’un temps dédié à l’orientation.

Les autres nouveautés

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum