Journée internationale des droits de l’enfant : une affiche pour connaître ses droits

Protection de l'enfance

À l’occasion de la Journée internationale des droits de l’enfant, le 20 novembre, la ministre déléguée chargée de la Réussite éducative et le Défenseur des droits ont présenté un kit pédagogique pour permettre de mieux s’approprier les droits fondamentaux des enfants.

La ministre déléguée chargée de la Réussite éducative, George Pau-langevin, et le Défenseur des droits Dominique Baudis, ont rencontré, le 20 novembre 2012, une classe de cinquième, avant de dévoiler une affiche visant à promouvoir les droits de l’enfant, avec pour slogan « Moins de 18 ans ? Plus de 18 droits ! Saisissez le défenseur des droits ».

En cette Journée internationale des droits de l’enfant, la ministre a soutenu que « l’apposition de cette affiche sur les murs des établissements scolaires est un levier de promotion des droits des enfants, une manière pour chacun de garder en tête qu’il a des droits, mais aussi un moyen d’action, car parfois, lorsqu’on est victime ou témoin de droits bafoués, on ne sait pas vers qui se tourner. Il est donc utile de rappeler quelles solutions existent ».

Rappelant que « l’éducation aux droits de l’Homme en général et aux droits de l’enfant en particulier fait partie intégrante des programmes d’enseignement », George Pau-Langevin a précisé que « lutter pour les droits des enfants c’est aussi (…) assurer à chaque enfant, quelle que soit son origine sociale et culturelle, les conditions de la réussite scolaire ». Elle a indiqué que « des actions éducatives appuyées sur des temps forts – journées ou semaines de sensibilisation – ou prenant la forme de prix ou de concours constituent des moyens privilégiés pour mener ce travail pédagogique ».

George Pau-Langevin a, enfin, souligné « le travail exemplaire mené par les personnels de l’Éducation nationale, et notamment par les personnels sociaux et de santé – médecins scolaires, infirmières et assistantes sociales tenus au secret professionnel – dans la prévention et la protection des jeunes ».

En plus de l’affiche, le ministère et le Défenseur des droits ont conçu un kit collégien, « ludique, pratique et pédagogique », afin de mieux s’approprier les droits fondamentaux de l’enfant.

Ce kit peut facilement trouver sa place dans une séquence d’éducation civique, escompte le ministère. Il doit faciliter un travail approfondi sur la Convention internationale des droits de l’enfant (Cide) et les 12 droits fondamentaux décrits dans 13 fiches pédagogiques ». À savoir : une fiche générale et 12 autres fiches thématiques.

Droit à l’égalité

Tous les enfants sont égaux en droits : filles, garçons, quelles que soient leurs origines ou celles de leurs parents.

Droit de vivre en famille

Chaque enfant doit pouvoir grandir dans une famille, entouré d’amour et de compréhension. Les parents doivent veiller à son développement et son épanouissement. L’État doit les aider à remplir leurs devoirs.

Droit d’avoir une identité

Tout enfant doit posséder un nom, un prénom et une nationalité, afin d’être reconnu de tous et de bénéficier des droits et de la protection de l’État.

Droit à la santé

L’État doit garantir à l’enfant le meilleur état de santé possible. Il doit mettre en place une sécurité sociale, construire des hôpitaux…

Droit à l’éducation et aux loisirs

L’État doit mettre en place une école primaire gratuite et obligatoire pour tous les enfants. L’enfant a aussi le droit à des loisirs et au repos.

Droit pour l’enfant handicapé de vivre avec les autres

Les enfants porteurs de handicap doivent avoir les mêmes droits que les autres. L’État doit les protéger des discriminations et les aider à être le plus autonome possible. Il doit leur donner les mêmes chances qu’aux autres enfants.

Droit à la protection de la vie privée

L’enfant a le droit d’avoir une correspondance privée, des relations amicales… sans être surveillé et contrôlé de façon abusive. Ses données personnelles (nom, prénom, image…) doivent être protégées, notamment dans les médias et sur internet.

Droit à l’expression

L’enfant doit être entendu sur les questions qui le concernent. Il a également le droit de faire partie d’associations, d’exprimer ses idées, d’écrire dans un journal…

Droit d’être protégé contre les violences

Aucun enfant ne doit subir de violence, qu’elle vienne des adultes ou des autres enfants, qu’elle soit physique, psychologique ou sexuelle.

Droit d’être protégé contre l’exploitation

L’enfant doit être protégé contre l’exploitation économique, sexuelle ou autre. Il ne doit pas être obligé de réaliser des travaux dangereux (par exemple dans les mines…) et de travailler au lieu d’aller à l’école.

Droit à une justice adaptée

Quand un enfant a commis une infraction, la justice doit le juger en prenant en compte son âge, sa maturité et sa situation de vie.

Droit d’être protégé en temps de guerre

Les enfants doivent être protégés en priorité en temps de guerre. Les États doivent empêcher qu’ils soient exploités en tant qu’enfants soldats.

Pour mémoire : la Journée internationale des droits de l’enfant est organisée chaque année à la date anniversaire de la signature de la Convention internationale des droits de l’enfant (Cide), le 20 novembre 1989.

Pour télécharger l’affiche et le kit pédagogique, rendez-vous sur : www.education.gouv.fr/cid58357/journee-internationale-des-droits-de-l-enfant.html

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum