Remise du rapport « Reconnaître et valoriser le travail social »

Sanitaire et social

À la suite de la remise du rapport, le gouvernement va élaborer, d’ici fin octobre, un plan d’action pour le travail social.

La députée du Pas-de-Calais Brigitte Bourguignon a remis au Premier ministre, ce 2 septembre, son rapport intitulé « Reconnaître et valoriser le travail social ». À cette occasion, Manuel Valls a livré « les pistes d’actions pour reconnaître davantage la valeur de l’engagement des travailleurs sociaux et pour un meilleur accompagnement des personnes prises en charge ». Assorti de 23 propositions, ce rapport fait le « constat sans appel du désarroi des travailleurs sociaux », a relevé le Premier ministre. Un désarroi auquel « il faut apporter des solutions concrètes », a-t-il déclaré devant les représentants des travailleurs sociaux, réunis à Matignon pour la remise du rapport.

Il convient, en premier lieu, de reconnaître davantage la valeur de l’engagement des travailleurs sociaux. « Grâce au projet d’accord sur les parcours professionnels, les carrières et les rémunérations dans la fonction publique que Marylise Lebranchu a soumis aux organisations syndicales », les travailleurs sociaux de la fonction publique vont pouvoir, si l’accord recueille la signature d’une majorité de syndicat de la fonction publique, accéder à la catégorie A, a indiqué Manuel Valls. Afin que le travail social soit mieux connu et reconnu, il faut ensuite « repenser votre système de formation initiale et continue ». Le travail social doit devenir « un champ de recherche universitaire à part entière » et « les formations aux différents métiers [doivent être] davantage harmonisées, afin que vous ayez tous un corpus de connaissances communes », a précisé le Premier ministre.

Par ailleurs, les professionnels doivent travailler davantage en réseau et le travail social se rapprocher des autres champs d’intervention, estime Manuel Valls. Il a aussi appelé à simplifier les dispositifs existants devenus, au fil des années, « un maquis dense et ardu avec des spécialisations et souvent un cloisonnement entre les disciplines ».

Le Premier ministre a demandé à Marisol Touraine et Ségolène Neuville d’élaborer un plan d’action pour le travail social, qui devra lui être remis d’ici fin octobre.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum