Aider les professionnels à orienter les patients en HAD

Santé

La HAS a développé un outil pour aider les professionnels à orienter les patients en hospitalisation à domicile (HAD).

En dépit de la politique en faveur de son développement menée par les pouvoirs publics, l’hospitalisation à domicile (HAD) demeure sous-utilisée et encore trop peu connue des professionnels de santé.

Voilà pourquoi la Haute autorité de santé (HAS) a développé le premier outil en ligne d’aide à la décision pour les médecins prescripteurs, qui permet d’estimer si un patient est éligible ou non à cette modalité d’hospitalisation. Présenté le 7 décembre, cet outil baptisé ADOP-HAD a un format compatible avec les ordinateurs, les téléphones portables et les tablettes.

« Facilement accessible, il doit permettre aux prescripteurs d’identifier rapidement les patients pour lesquels une demande de prise en charge en HAD est pertinente. Grâce à cet outil, les médecins peuvent tester l’éligibilité à cette modalité d’hospitalisation de tous les patients, quelle que soit leur provenance : domicile, hôpital et établissements médico-sociaux ou sociaux avec hébergement », explique la HAS. ADOP-HAD peut être utilisé en amont de la décision d’orientation du patient pour permettre :

  • D’envisager la sortie du patient le plus tôt possible au cours d’une hospitalisation conventionnelle avec hébergement, afin de favoriser un retour précoce à domicile ;
  • D’éviter une hospitalisation conventionnelle avec hébergement au profit d’une prise en charge du patient sur son lieu de vie.

ADOP-HAD se présente sous la forme d’un algorithme avec différents critères de sélection à cocher visant à déterminer la pertinence du recours à l’hospitalisation à domicile. « Centrés sur les besoins en soins des patients, les critères prennent en compte sa situation clinique, mais aussi d’autres aspects tels que le niveau de dépendance ou la vulnérabilité psycho-sociale », précise la HAS. Ces critères ont été définis à partir de la spécificité des soins administrés en HAD et de façon à englober la diversité des modes de prise en charge qui y sont autorisés.

En pratique, le prescripteur répond à des questions successives (maximum 8 clics) du type : « L’état de santé du patient nécessite-t-il l’administration de médicaments de la réserve hospitalière ? » ; « L’état du patient répond-il à l’une des situations suivantes ? (il est à risque d’aggravation, il a eu des recours réitérés à l’hospitalisation avec hébergement ?…) ». Au terme de l’évaluation, un document PDF est proposé qui récapitule le résultat et les différents critères sélectionnés. Celui-ci peut être conservé dans le dossier patient et utilisé dans les échanges avec l’équipe de l’hospitalisation à domicile pour décider de l’admission effective du patient.

 

Pour utiliser l’outil : ADOP-HAD, Aide à la Décision d’Orientation des Patients en HAD, HAS

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum