Menu actualité

Thématiques

Centres de vaccination Covid : vers une réduction de la voilure fin mars

Publié le 9 mars 2022 à 9h15 - par

Les centres de vaccination dédiés spécifiquement au Covid-19 n’ont « pas vocation à perdurer » après la fin mars, si la vague épidémique continue de refluer en France, a indiqué mardi 8 mars 2022 le ministère de la Santé.

Centres de vaccination Covid : vers une réduction de la voilure fin mars

À l’approche de la fin de l’obligation du passe vaccinal, la campagne de vaccination a connu « un ralentissement assez marqué » la semaine dernière avec 309 000 injections, tendance qui devrait « se poursuivre », selon le ministère.

Le nombre de centres de vaccination « actifs », qui effectuent plus de 100 injections anti-Covid hebdomadaires, s’est déjà réduit à 400, contre 700 la semaine précédente, a-t-on précisé de même source lors d’un point presse.

« Courant mars, on veut maintenir un socle minimal de centres, avec deux enjeux, la vaccination pédiatrique et la vaccination avec Novavax », a exposé le ministère, qui a demandé aux Agences régionales de santé (ARS) de travailler en ce sens.

Et « à partir de la fin mars, où le vaccin de Novavax sera disponible dans les officines de pharmacie, (…) les centres tels qu’on les a connus n’auront pas vocation à perdurer si la dynamique épidémique continue à baisser », a-t-on ajouté.

L’idée est que « le maillage territorial sera fondé avant tout sur la vaccination en ville », selon le ministère de la Santé. Et « un certain nombre de centres de vaccination pérennes » pourront au besoin compléter le dispositif.

« Mais s’il y a une reprise épidémique forte qui nécessite une revaccination, nous sommes prêts à réarmer les centres très vite et très fort », a assuré le ministère, alors que les contaminations donnent ces derniers jours des signes de reprise.

Il reste 4,1 millions de personnes de 12 ans et plus à ne pas être vaccinées contre le Covid-19 en France.

Un nouveau vaccin, celui de Novavax, est disponible depuis début mars et présenté comme une alternative pour ceux auxquels les vaccins à ARN messager font peur.

Après une première livraison d’environ 1,1 million de doses fin février, 1,5 million de doses sont attendues cette semaine.

Jusqu’alors, 622 injections de Novavax ont été recensées (chiffres jusqu’à dimanche soir), « chiffre à relativiser » notamment car tous les centres pouvant en administrer n’avaient pas été ouverts, selon le ministère.

Les injections de ce vaccin sont actuellement possibles dans 135 centres, où peuvent aussi s’en procurer les médecins et pharmaciens. À partir de lundi prochain, ces professionnels de santé pourront commander du Novavax directement, les doses leur seront livrées à partir du 26 mars.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2022