Des crédits supplémentaires pour combattre les cancers de l’enfant

Santé

Le gouvernement alloue 5 millions d’euros de plus par an pour la recherche fondamentale sur les cancers de l’enfant.

Via un amendement au projet de loi de finances (PLF) pour 2019, en cours d’examen au Parlement, le gouvernement vient d’accorder 5 millions d’euros supplémentaires par an à la recherche fondamentale sur les cancers de l’enfant. Celui-ci a été voté à l’unanimité dans la nuit du 13 au 14 novembre 2018.

La recherche contre les cancers des enfants constitue une priorité de l’État en matière de santé. Dans le cadre du plan Cancer 2014-2019, Agnès Buzyn, alors présidente de l’Institut national du cancer (INCA), y a consacré 12 % de ses crédits. « Les efforts fournis ont permis de guérir 80 % des cancers chez l’enfant, soit 20 % de plus qu’il y a 15 ans », se félicite le ministère des Solidarités et de la Santé.

Pour renforcer son action, le gouvernement a donc décidé d’augmenter les crédits annuels destinés à la recherche fondamentale sur les cancers pédiatriques. Cette somme annuelle de 5 millions d’euros vient ainsi accroître de 25 millions d’euros sur 5 ans les moyens alloués aux crédits destinés aux soins et aux recherches cliniques.

L’amendement gouvernemental au PLF 2019 a été salué par de nombreuses associations et par l’INCA. Et le gouvernement entend bien poursuivre son travail, avec le Parlement, pour améliorer la prise en charge du cancer pédiatrique sous toutes ses formes. C’est l’objet d’une proposition de loi qui sera discutée dans les toutes prochaines semaines par les députés et sénateurs.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum