Journée mondiale des premiers secours : la Croix-Rouge française se mobilise

Santé

Le 8 septembre, des milliers de bénévoles secouristes de la Croix-Rouge française vont initier gratuitement petits et grands aux gestes de premiers secours.

Ce samedi 8 septembre au Centre commercial régional Créteil Soleil (Val-de-Marne), depuis le village Croix-Rouge française, son président le Pr. Jean-Jacques Eledjam lancera la Journée mondiale des premiers secours (JMPS). Cette journée vient clôturer l’opération « L’été qui sauve », nouveau challenge de l’association, qui s’est donné pour objectif de former un maximum de personnes aux gestes qui sauvent durant la période estivale. Aujourd’hui, plus de 20 000 personnes ont été formées ou initiées, se réjouit-elle.

À l’occasion de la JMPS, des milliers de bénévoles secouristes de la Croix-Rouge française vont se mobiliser pour informer et initier gratuitement petits et grands aux gestes de premiers secours, à l’utilisation du défibrillateur et aux comportements qui sauvent en cas de situation exceptionnelle. « Chaque citoyen est invité à venir à leur rencontre pour s’initier aux gestes qui sauvent », insiste l’association. Durant toute la journée, partout en France, ses bénévoles proposeront au grand public de participer à six ateliers : accidents domestiques de la maison, protection, alerte, position latérale de sécurité (PLS), urgence cardiaque (avec l’utilisation du défibrillateur), prévention routière. Un module spécifique dédié aux initiations premiers secours « sécurité routière » sera en effet proposé.

La Journée mondiale des premiers secours est l’occasion pour la Croix-Rouge française de rappeler que « chacun peut agir face à une situation d’urgence et qu’il faut prendre conscience du rôle primordial des citoyens dans la chaîne de secours, afin d’augmenter les chances de survie du plus grand nombre ». Accidents de la vie courante, accidents de la route, arrêts cardiaques, catastrophes naturelles…, chaque citoyen peut être confronté à une situation d’urgence. « Première victime potentielle, il en est aussi le premier témoin et donc le premier à pouvoir intervenir en attendant l’arrivée des secours et, dans 9 situations d’urgence sur 10, c’est la vie d’un membre de sa famille, un collègue, un ami, un voisin… qui est en jeu », martèle l’association.

Depuis 2008, la Croix-Rouge française, premier opérateur pour la formation aux gestes qui sauvent, s’est lancé un défi : responsabiliser les citoyens afin que chacun puisse passer du statut de victime potentielle à celui d’acteur responsable de sa propre sécurité et de celle de ses proches. Selon elle, « il faudrait qu’une personne par foyer soit formée aux gestes qui sauvent ».

Pour plus d’informations : www.croix-rouge.fr

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum