Le ministère des Sports lance la campagne 2020 de prévention des noyades

Éducation

La ministre des Sports poursuit cet été son action pour prévenir les risques de noyades chez les jeunes enfants.

Les noyades accidentelles représentent environ 1 000 décès par an et constitue la première cause de mortalité chez les moins de 25 ans. La ministre des Sports a donc fait de la prévention des noyades et du développement de l’aisance aquatique une priorité de son action. Le jeudi 9 juillet 2020, Roxana Maracineanu, reconduite dans ses fonctions par le nouveau Premier ministre, a lancé l’édition 2020 de la campagne « Prévention des noyades et développement de l’aisance aquatique ». Cette opération a été initiée l’an dernier avec le déploiement du plan « Aisance Aquatique », qui vise à mieux prévenir les risques de noyades chez les jeunes enfants et à favoriser l’apprentissage de la natation. Message principal de la campagne 2020 : « Vous tenez à eux, ne les quittez pas des yeux ».

Depuis son lancement, 20 000 enfants et 700 instructeurs ont bénéficié du plan « Aisance Aquatique ». Celui-ci poursuit son développement en 2020. À compter de cet été et jusqu’en juin 2021, des stages seront notamment organisés dans le cadre :

  • Du dispositif « Aisance aquatique », durant les temps scolaires, périscolaires ou extra-scolaires (soit tous les temps de l’enfant) ;
  • Du dispositif « J’apprends à nager », pendant les vacances scolaires, les week-ends ou lors des temps périscolaires.

Des campagnes de communication pour prévenir les noyades et favoriser la pratique des activités aquatiques en sécurité seront également proposées cet été par les ministères chargés de la Santé et des Sports. Une campagne de prévention mettra notamment en avant la nécessité de surveiller en permanence les enfants et incitera à leur mise en aisance aquatique dès le plus jeune âge. Cette année, un accent particulier sera porté sur la nouvelle signalétique associée aux zones de baignade, notamment les deux drapeaux rouges et jaunes encadrant la zone de baignade surveillée. Ces nouvelles dispositions normatives (d’application volontaire), permettant d’harmoniser la signalétique française avec la signalétique européenne, deviendra obligatoire l’été prochain.

Cette année, l’Agence nationale du sport consacre 15,5 millions d’euros au déploiement du plan « Aisance Aquatique ». À savoir :

  • 12 millions afin de renforcer les équipements dédiés à l’apprentissage de la natation ;
  • 3,5 millions pour accompagner les actions menées en matière d’apprentissage de la natation et d’acquisition de l’aisance aquatique.

Posté le par

Recommander cet article