Des « classes bleues » pour apprendre l’aisance aquatique aux enfants de 3 à 6 ans

Éducation

L’Agence nationale du sport accompagne le déploiement de « classes bleues » et la mise en œuvre d’une pédagogie adaptée pour les enfants de 3 à 6 ans.

Pour lutter contre l’augmentation croissante du nombre de noyades accidentelles, notamment chez les enfants de moins de 6 ans – + 96 % entre 2015 et 2018 ! -, le ministère des Sports déploie, avec l’Agence nationale du sport, le plan « Aisance aquatique ». Élaboré en lien avec les ministères de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, de l’Intérieur et de la Santé, ce plan interministériel vise, notamment, une rénovation des enseignements de la natation à destination des plus jeunes enfants. La ministre des Sports, Roxana Maracineanu, souhaite ainsi constituer progressivement une génération capable d’évoluer en sécurité dans l’eau. L’apprentissage de l’aisance aquatique, par les enfants avant 6 ans, est une mesure phare de ce plan. L’un des moyens identifié pour mettre en œuvre ces enseignements est une organisation massée dans le temps, dans le cadre d’une classe dite « classe bleue ». L’aisance aquatique est un préalable à l’apprentissage de la natation, précise le ministère des Sports.

Pour préfigurer le dispositif, une expérimentation de « classe bleue » a été menée du 15 au 19 avril 2019, auprès de 53 élèves de classes de moyenne et de grande section d’une école maternelle de Paris. « Les résultats démontrent la pertinence d’un tel dispositif qui permettra aux enfants concernés d’arriver à l’école élémentaire sans appréhension de l’eau et attestent des compétences d’évolution dans l’eau dites « aisance aquatique », se félicite la ministre.

Pour permettre le déploiement des « classes bleues », l’Agence nationale du sport lance, en 2019, un appel à projets national « Aisance aquatique/Classes bleues ». Doté d’une enveloppe d’un million d’euros, celui-ci répond aux exigences cumulatives suivantes :

  • Garantir un apprentissage précoce par l’organisation de « classes bleues » (apprentissages massés dans le temps) ;
  • Garantir une pédagogie adaptée en s’assurant de respecter les principes de l’aisance aquatique ;
  • Garantir un encadrement de qualité en formant des instructeurs de l’aisance aquatique reconnu sur l’ensemble du territoire.

L’appel à projets comprend deux volets :

  • Volet 1 : organisation de « classes bleues » sur le temps scolaire/périscolaire à destination d’enfants de 3 à 6 ans ;
  • Volet 2 : intégration d’une formation d’instructeurs, couplée à l’organisation de « classes bleues ».

Cet appel à projets s’adresse aux fédérations sportives agréées, aux collectivités territoriales ou leurs groupements, ainsi qu’aux associations locales ou nationales intervenant dans le domaine des activités aquatiques de la natation. Les porteurs de projets devront privilégier une approche en synergie, à savoir l’organisation de « classes bleues » dès la rentrée 2019-2020 avec la mise en place de formations de formateurs.

Tous les coûts composant le budget prévisionnel sont éligibles. Par exemple : salaires, achat de petits matériels, transports, location de salle… Les taux de subventionnement pourront aller jusqu’à :

  • 40 % du coût total de l’opération (60 % pour les actions se déroulant en Outre-mer) pour les projets n’intégrant qu’un seul volet ;
  • 60% du coût total de l’opération (80 % pour les actions se déroulant en Outre-mer) pour les projets intégrant les deux volets.

Le logo de l’Agence nationale du sport devra être présent sur tous les supports du projet. Tous les éléments de communication autour du projet seront transmis au préalable, pour validation, à l’Agence. Sur les réseaux sociaux, la valorisation du projet devra comprendre #aisance Aquatique #classebleue.

La date limite de dépôt des dossiers est fixée au vendredi 27 septembre 2019 à 12h. Pour toute information complémentaire : agence-inno@agencedusport.fr

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum