La FHF appelle de ses vœux une Conférence nationale de consensus

Santé

La FHF invite le gouvernement à inscrire la santé en haut de l’agenda politique et public.

Lors de ses vœux à la presse, le 15 janvier 2020, le président de la Fédération hospitalière de France (FHF) a souhaité inscrire au cœur du débat public l’idée d’une Conférence nationale de consensus. « Nous ne sortirons pas de la crise de l’hôpital par un énième plan de mesures, estime Frédéric Valletoux. L’avenir de notre système de santé mérite que ce débat soit élevé au plus haut niveau et ouvert au plus grand nombre. Il est désormais temps d’entamer une réflexion de la Nation tout entière sur ce sujet, jugé par l’opinion elle-même comme la priorité des priorités ». De fait, la FHF constate que la succession de plans, de rapports gouvernementaux n’apporte ni adhésion ni satisfaction totale, que ce soit auprès de l’opinion publique comme des acteurs du secteur, qui ne perçoivent pas les bénéfices potentiels des mesures proposées.

En témoignent les réactions au dernier plan en date, « Investir pour l’hôpital », présenté par le Premier ministre en novembre 2019, que la Fédération considère « satisfaisant pour des mesures d’urgence, mais insuffisant à moyen et long terme ». Pour la FHF, la seule porte de sortie est donc désormais « une véritable refondation de notre système de santé apte à consolider la confiance que notre Nation lui porte ». Voilà pourquoi elle invite le gouvernement à inscrire la santé en haut de l’agenda politique et public.

Dans l’esprit de la FHF, cette Conférence nationale de consensus ne serait ni un Grenelle de la santé, ni des États généraux, ni même un dérivé de la conférence nationale de santé existante, mais bien un débat participatif rassemblant experts (sociologues, économistes…), élus (nationaux et locaux), professionnels (de santé et du médico-social, de l’hôpital comme de la ville), mais aussi et surtout les Français. La mise en place d’une Conférence nationale de consensus est, selon la Fédération, « la seule option viable afin de faire émerger des solutions structurelles et structurantes à la hauteur de l’ambition que la société porte pour son offre publique de santé ».

La FHF précisera sous peu sa vision pour cette Conférence, en apportant des propositions de cadrage, tant sur le fond que sur la forme.

Posté le par

Recommander cet article