L’ARS Hauts-de-France publie la première version de son Projet régional de santé 2018-2028

Santé

Jusqu’au 26 mai, l’ARS Hauts-de-France organise la consultation relative au Projet régional de santé (PRS) 2018-2028.

Du 27 février au 26 mai, l’ARS Hauts-de-France organise la consultation relative au Projet régional de santé (PRS) 2018-2028 auprès de la Conférence régionale de la santé et de l’autonomie (CRSA), des conseils départementaux de la citoyenneté et de l’autonomie, des collectivités territoriales, du préfet de région et du Conseil de surveillance de l’ARS. Le PRS sera définitivement arrêté par la directrice générale de l’ARS à l’issue de cette phase de consultation, à la fin du mois de juin 2018.

Piloté par l’ARS, le PRS définit les priorités de la politique régionale de santé, dans ses différents secteurs (prévention, médecine de ville, médico-social et hospitalier) et dans une logique de parcours de santé. Il s’appuie sur un diagnostic régional, sur les besoins de la population et les spécificités des territoires, sur les exigences de sécurité et de qualité des prises en charge et sur l’expertise des acteurs de la santé. Cette première version du PRS « résulte d’une concertation approfondie avec les acteurs de la santé de la région, de façon à ajuster au mieux son contenu aux réalités de terrain et aux besoins toujours en évolution de la population », explique la directrice générale de l’ARS Hauts-de-France, Monique Ricomes.

Plus de 1 000 représentants des professionnels du soin, de la prévention et du médico-social, des partenaires institutionnels et des usagers se sont mobilisés pour définir avec l’ARS les priorités pour la région, dans le respect des spécificités territoriales et d’un certain nombre d’exigences : les orientations de la stratégie nationale de santé bien sûr, la qualité et la sécurité des prises en charge, la maîtrise des dépenses… ».

Le PRS Hauts-de-France est construit autour de sept orientations stratégiques visant à améliorer l’état de santé de la population et réduire les inégalités sociales et territoriales de santé. Au programme :

  • Promouvoir un environnement favorable à la santé et agir sur les comportements dès le plus jeune âge ;
  • Mobiliser les acteurs de la santé pour apporter des réponses aux ruptures dans les parcours de santé ;
  • Garantir l’accès à la santé pour l’ensemble de la population, en s’appuyant sur les dynamiques territoriales, les innovations et le numérique ;
  • Garantir l’efficience et la qualité du système de santé ;
  • Assurer la veille et la gestion des risques sanitaires ;
  • Reconnaître l’usager comme un acteur de la santé ;
  • Renforcer les synergies territoriales en priorisant les actions au regard des spécificités des territoires.

Ces orientations sont déclinées dans le Schéma régional de santé en 22 objectifs, qui seront mis en œuvre pendant la durée du schéma au travers de plans d’actions. « La lutte contre les inégalités sociales et territoriales de santé est le fil rouge du prochain PRS. Elle sous-tend les orientations stratégiques que nous allons poursuivre à partir de cette année et pour les 10 ans à venir », conclut Monique Ricomes.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum