Le gouvernement prépare le 4e Plan national santé environnement

Santé

Le ministre de la Transition écologique et solidaire et la  ministre des Solidarités et de la Santé viennent de lancer l’élaboration du plan « Mon environnement, ma santé ».

En ouverture des Rencontres nationales Santé-environnement, le ministre de la Transition écologique et solidaire et la ministre des Solidarités et de la Santé ont présenté, le 14 janvier à Bordeaux, les grands chantiers du gouvernement pour renforcer la protection de la santé et de l’environnement, avec, notamment, le lancement de l’élaboration du plan « Mon environnement, ma santé ». « Connaître précisément les effets de notre environnement sur la santé est indispensable pour apporter les réponses médicales et préventives les mieux adaptées, a déclaré Agnès Buzyn. En stimulant la recherche scientifique dans ce sens, nous obtiendrons les connaissances nécessaires à la formation des professionnels de santé, ainsi qu’à la bonne information des citoyens, préalable décisif au changement des comportements »

Co-piloté par les deux ministères, le 4e Plan national santé environnement (PNSE4), intitulé « Mon environnement, ma santé », vise à réduire les impacts des facteurs environnementaux sur la santé grâce à la mobilisation de tous les acteurs du territoire. Il succèdera au troisième plan national, qui arrive échéance fin 2019. François de Rugy et Agnès Buzyn ont fixé quatre priorités pour ce PNSE4. À savoir :

  • Mieux connaitre les expositions et les effets de l’environnement sur la santé des populations (« exposome ») ;
  • Informer, communiquer et former les professionnels et les citoyens ;
  • Démultiplier les actions concrètes menées dans les territoires ;
  • Réduire les expositions et les inégalités environnementales.

Ce 4e plan national s’accompagnera de la création d’une boîte à outils permettant d’encourager et de mutualiser des actions locales réussies en faveur de la santé environnement, ont précisé les deux ministres. Les travaux d’élaboration seront conduits durant l’année 2019 dans le cadre du Groupe santé-environnement (GSE). Cette instance nationale de dialogue entre les parties prenantes est présidée par la députée La République en Marche (LREM) de Haute-Garonne, Élisabeth Toutut-Picard.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum