Ouverture de la première résidence pour jeunes malades d’Alzheimer

Santé

Le premier établissement pour jeunes malades d’Alzheimer accueille ses premiers résidents.

La résidence « Le Chemin » est le premier établissement exclusivement dédié aux jeunes malades d’Alzheimer en France. Il a ouvert ses portes à Cesson, près de Melun en Seine-et-Marne, en février 2015 et accueille actuellement ses premiers résidents.

L’établissement a été conçu et réalisé par l’association Espoir Alzheimer et handicap neurologique. Ce lieu de vie réservé aux personnes âgées de moins de 60 ans permet « de maintenir les liens familiaux et son foyer d’accueil médicalisé (FAM) dispose d’un important plateau technique médical et paramédical permettant d’optimiser les chances de réduire les effets de la maladie », explique l’association créée en 2003.

Parmi les quelque 200 000 nouveaux cas d’Alzheimer apparaissant chaque année, plus de 30 000 malades sont âgés de moins de 60 ans. « Le plus jeune malade est âgé d’à peine 20 ans ! », rapporte l’association Espoir Alzheimer et handicap neurologique. Pourtant, jusqu’à présent, aucun lieu d’accueil n’était adapté à leurs besoins spécifiques. « Leurs besoins sont différents de ceux de leurs aînés accueillis en maison de retraite, explique l’association. La plupart du temps, au domicile, leur famille est alors confrontée à de grandes difficultés jusqu’à l’épuisement. »

Dans ce nouvel établissement – 4 000 m2 avec une architecture adaptée et un environnement paysagé -, « les moyens sont là pour offrir aux patients une meilleure qualité de vie et espérer retarder les effets de la maladie », assure l’association. La résidence « Le Chemin » offre 50 places d’accueil permanent ou temporaire, dont 8 accueils de jour en semaine. Deux studettes sont réservées pour les visites des familles. Plus de 80 professionnels en équipes pluridisciplinaires, spécifiquement formés à l’accompagnement des malades jeunes, sont présents dans l’établissement. Celui-ci dispose de 500 m2 de locaux de soins (médecins, orthophonie, psychomotricité, kinésithérapie…) et d’activités (salle des fêtes, de sport, d’informatique, bibliothèque…), dont une piscine, des salles pour les thérapies non médicamenteuses (musicothérapie, artthérapie…).

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum