Rénover l’approche de la gestion RH dans les établissements publics de santé

Santé

Un rapport sur la modernisation de la politique des ressources humaines dans les établissements publics de santé a été remis à Xavier Bertrand, le 26 janvier.

Danielle Toupillier, directrice générale du Centre national de gestion des praticiens hospitaliers et des directeurs de la fonction publique hospitalière, et Michel Yahiel, inspecteur général des Affaires sociales et ancien président de l’Association nationale des directeurs de ressources humaines (ANDRH) sont les auteurs de ce     rapport. Il intervient dans un contexte fort de réformes et de restructurations, où la modernisation de la fonction ressources humaines dans les établissements hospitaliers apparaît désormais comme une nécessité vitale.

Le bilan d’une enquête nationale

C’est dans le cadre d’une démarche ouverte basée sur la création de groupes de travail associant les institutions représentatives du personnel et les organisations syndicales qu’une enquête nationale a été menée auprès de 310 établissements de santé. 34 recommandations, articulées en trois axes d’améliorations, ont pu ainsi être formulées dans le rapport sur la modernisation de la politique des ressources humaines dans les établissements publics de santé.

Trois thèmes principaux sont développés par les auteurs du rapport, à savoir :

  • donner plus de sens ;
  • faire le pari de l’autonomie ;
  • outiller et appuyer la fonction ressources humaines.

Les pôles, outils de valorisation des personnels

Ces derniers estiment nécessaire, dans un premier temps, de donner davantage de sens à la gestion des ressources humaines en valorisant le service public hospitalier et en associant le personnel, mais également en précisant de manière claire et formalisée les règles de délégation aux cadres.

Les rédacteurs de ce rapport insistent sur la nécessité d’utiliser les pôles comme outils de valorisation du personnel en prenant appui sur l’évaluation pour « faire vivre la concertation interne », encourager l’adhésion du personnel au projet de pôle et favoriser ainsi « leur implication dans la vie de l’établissement ». Dans le même temps, le regroupement de la direction en charge du personnel médical et celle du personnel hospitalier, sous une direction des ressources humaines unique, est préconisé.

Le deuxième axe d’amélioration précise l’importance de favoriser l’autonomie des différents intervenants à la fonction des ressources humaines. À ce titre, les auteurs du rapport préconisent une coopération « entre tous les échelons », en encourageant par ailleurs « la démarche contractuelle et partenariale au sein des établissements ».

Une vision nouvelle de la performance hospitalière

Enfin, le dernier axe recommande d’outiller et d’appuyer la fonction ressources humaines, en promouvant une vision RH de la performance hospitalière. À cette fin, la mission incite à « promouvoir un observatoire national pour les établissements hospitaliers (…) comprenant un baromètre et des indicateurs sociaux », mais également « de développer l’observation sociale régionale dans le but d’anticiper, mesurer et prévoir les évolutions et leurs impacts sur les organisations, le fonctionnement, les conditions de vie au travail et l’emploi ».

Par ailleurs, la mission émet d’autres recommandations afin de « consolider la fonction et la filière RH », en offrant des formations adaptées et actualisées aux directeurs des ressources humaines, mais également de promouvoir le répertoire des métiers de la fonction publique hospitalière et d’en élaborer un pour les métiers médicaux. Elle préconise aussi de « conforter les gestionnaires », de favoriser la diffusion d’outils adaptés, notamment en instaurant une « véritable politique d’intéressement du personnel médical et hospitalier dans le respect de la règlementation existante ».

S’appuyant sur des axes forts, la modernisation de la gestion des ressources humaines au travers d’une approche plus stratégique, basée sur le développement et la valorisation du capital humain, semble s’amorcer dans les établissements publics de santé.

Pour en savoir plus :

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum