Télémédecine : l’expérimentation s’élargit

Santé

Marisol Touraine annoncera prochainement une stratégie pour la e-santé à l’horizon 2020.

La télémédecine constitue une réponse aux difficultés que rencontrent certains patients pour accéder aux soins et une source d’innovations pour le système de santé. Pour faciliter son déploiement, la ministre des Affaires sociales et de la Santé a lancé en 2014 un programme d’expérimentations prévu pour 4 ans. Auparavant limité aux plaies chroniques et/ou complexes, ce programme, baptisé « ETAPES », voit son périmètre élargi à tous les patients en « affection de longue durée » (ALD) ainsi qu’aux résidents des établissements médico-sociaux, dans neuf territoires pilotes. A savoir : Alsace, Basse-Normandie, Bourgogne, Centre, Haute-Normandie, Languedoc-Roussillon, Martinique, Pays-de-Loire et Picardie. Ces expérimentations devront permettre de déterminer le modèle tarifaire adéquat et d’analyser l’impact de la télémédecine sur le système de soins.

Les patients pourront ainsi bénéficier de téléconsultations (facilitation de l’accès au médecin par le patient) et de télé-expertise (facilitation de l’accès au médecin spécialiste par le médecin généraliste). Le nouveau cahier des charges intègre la télémédecine dans le parcours de soins des patients, en lien avec leur médecin traitant.

Cette nouvelle étape sera suivie du déploiement de l’expérimentation dans le champ de la télésurveillance. Au final, le programme « ETAPES » devrait concerner plus de 2,5 millions de patients. L’élargissement du recours à la télémédecine est l’un des objectifs prioritaires de la ministre des Affaires sociales et de la Santé. Marisol Touraine annoncera, « très prochainement, les contours d’une stratégie pour la e-santé à horizon 2020 pour accompagner la modernisation de notre système de santé. »

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum