Le plan Vigipirate renforcé dans tous les territoires d’outre-mer

Sécurité

Non soumis à l’état d’urgence décrété par le président François Hollande pour la métropole, les départements et collectivités d’outre-mer voient le plan Vigipirate « renforcé », a annoncé samedi 14 novembre George Pau-Langevin, ministre des Outre-mer.

À la suite des attentats qui ont eu lieu à Paris et aux abords du Stade de France à Saint-Denis, l’état d’urgence a été décrété sur l’ensemble du territoire hexagonal et en Corse. « Dans tous les territoires des Outre-mer, le plan Vigipirate (…) a été renforcé selon les consignes données par les préfets et les hauts-commissaires », a indiqué la ministre dans un communiqué.

Présente vendredi soir aux côtés du président de la République au Stade de France, Mme Pau-Langevin « tient à apporter le soutien des Outre-mer aux victimes et à leurs proches ».

Le président de la Polynésie française, Édouard Fritch, a exprimé « la compassion et le soutien » des Polynésiens aux familles des victimes et assuré que la collectivité, la plus éloignée de la métropole dans le Pacifique, « répond à l’appel à l’unité du pays » lancé par le président François Hollande. À Wallis et Futuna, les drapeaux ont été mis en berne samedi.

À Mayotte, jeune département de l’océan indien où 90 % de la population est musulmane, les cadis (juges traditionnels) ont condamné « cette boucherie » perpétrée par des « criminels terroristes ». Ils ont également lancé « un appel à tous les musulmans mahorais, et de France à développer des activités de solidarité nationale afin d’aider le gouvernement dans ce combat sans merci contre ces criminels sans aucune croyance ».

Par ailleurs, l’intersyndicale engagée dans un mouvement dur de revendication d’égalité sociale a annoncé la suspension de toute action dans la semaine à venir « en hommage aux victimes ».

La députée guyanaise Chantal Berthelot (apparentée PS) a suspendu sa campagne pour la collectivité unique de Guyane ce week-end, de même que Serge Letchimy, député (apparenté PS) en Martinique. Le sénateur réunionnais Paul Vergès (PCR) a appelé à « l’indispensable cohésion de tous ». En Guadeloupe, Victorin Lurel (PS), président du conseil régional et candidat à sa réélection, a annoncé une « trêve des manifestations publiques dans le cadre de la campagne ».

Enfin, le dîner annuel du Conseil représentatif des Français d’outre-mer (Crefom), prévu lundi soir en présence du Premier ministre Manuel Valls et de l’ancien président Nicolas Sarkozy, est « reporté », selon un communiqué.

 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2015

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum