X

Management stratégique de l'information

 
Ce produit n'est plus disponible à la vente

Management stratégique de l'information

Trouvez la bonne information et sachez l'exploiter !

Nous sommes désolés, mais ce produit n'est plus en vente, si vous êtes intéressé par cette thématique, contactez-nous

Faire une recherche dans cette publication :

La déontologie en intelligence économique, des principes à la gestion des risques

Il est important de distinguer ce qui est légal, moral ou déontologique dans toutes les professions ; mais cela prend une grande acuité quand il s’agit de l’information. Le légal, c’est ce que permet la loi. Est-ce que pour autant, tout ce qui n’est pas interdit par la loi est permis ? La tentation d’oublier la déontologie, règles de comportement édictées par un groupe professionnel, est forte. Le moral est la conscience de chaque individu.

I - Intelligence économique, renseignement et espionnage

Débat et controverses

Trop communément assimilée à de l'espionnage économique, notamment par les médias, l'intelligence économique poursuit une quête inachevée de reconnaissance et d'honorabilité. Dès lors, la question de l'éthique et de la déontologie n'est plus une question purement philosophique visant à construire une théorie du bien et du mal. Elle vise plus précisément à délimiter un cadre pratique, mais aussi la détermination d'un cadre de pratiques permettant la régulation et l'autorégulation de la profession. La déontologie se conçoit ici littéralement comme une « science du devoir », constituée par un ensemble de principes reconnus par tous les acteurs de l'intelligence économique. Elle se situe à la jonction du droit et de la morale, s'attachant à dégager pour un groupe professionnel ou un métier donné des solutions pratiques à des problèmes concrets. Sous le regard vigilant des pouvoirs publics, le domaine d'activité du professionnel d'intelligence économique doit se cantonner aux activités qui sont à la fois déontologiques et légales. À la fois norme commune, ensemble de bonnes pratiques et état d'esprit partagé, la déontologie entend a priori réguler les comportements professionnels.

Information ouverte et information fermée

En tant que champ de pratiques, l'intelligence économique cherche à se dissocier clairement du renseignement et de l'espionnage. Ainsi, la norme AFNOR XP-X50 053 sur la mise en place de la veille stratégique distingue classiquement l'information ouverte comme une « information publique ou privée mise dans le domaine public par son détenteur » et l'information fermée « dont l'accès est interdit à des tiers ».

Information, blanche, grise, noire

Cette première distinction entre information ouverte et information fermée en entraîne généralement une deuxième, entre « information blanche, information grise et information noire ». Selon que l'information est délivrée plus ou moins volontairement par la source, elle sera classée comme blanche, grise ou noire. Pour les experts, l'information dite « blanche », c'est-à-dire...

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous pour accéder à la publication dans son intégralité.