Management stratégique de l'information

 
Ce produit n'est plus disponible à la vente

Management stratégique de l'information

Trouvez la bonne information et sachez l'exploiter !

Nous sommes désolés, mais ce produit n'est plus en vente, si vous êtes intéressé par cette thématique, contactez-nous

Faire une recherche dans cette publication :

Le cycle de la veille : principes, limites et alternative

La veille est organisée selon un modèle hérité du renseignement militaire appelé cycle du renseignement. La connaissance des principes et limites de ce cycle est un préalable indispensable à la mise en œuvre d’un dispositif de veille. Ce chapitre a pour objectif de décrire le cycle dans ses aspects fonctionnels et d’en montrer les limites opérationnelles. La dernière partie du chapitre est consacrée à une approche alternative « centrée projet », dont l’une des applications les plus courantes est la war room.

Introduction

Le cycle de la veille est une transposition du cycle du renseignement traditionnellement enseigné dans les écoles militaires. Il représente un processus itératif visant à satisfaire un besoin d'information exprimé par le décideur dans le cadre de son action opérationnelle ou stratégique.

Aujourd'hui, le cycle de la veille est enseigné dans les écoles d'IE. Comme tout modèle, il est idéalement décrit, sans toujours tenir compte de la réalité souvent complexe des entreprises, caractérisé par une multitude de facteurs : taille, structure, culture, environnement, temps, hiérarchie, facteur humain.

C'est la raison pour laquelle il est indispensable de connaître à la fois les principes et les limites de son utilisation.

I - Le cycle de la veille : description et mise en œuvre

Quatre phases

Le cycle comprend généralement quatre phases :

  • l'identification et l'expression des besoins en information, phase au cours de laquelle les acteurs définissent un plan et une stratégie de recherche adaptés à l'organisation et aux ressources disponibles, dans le cadre d'un projet nécessitant des connaissances ;

  • l'acquisition des informations à partir des sources exploitables, formelles ou informelles ;

  • l'exploitation qui comprend le traitement de ces informations, l'analyse, l'interprétation et la synthèse des informations. C'est la phase où l'information est transformée en connaissance exploitable par les décideurs ;

  • la diffusion du renseignement vers les décideurs.

À chaque étape du processus, des boucles de rétroaction permettent en principe d'introduire une dynamique interrelationnelle dont la finalité est d'ajuster l'information à l'attente des décideurs (satisfaction).

Il existe de nombreuses représentations et variantes du cycle. Nous en proposons deux, la première (cf. Fig. 1) en illustre très simplement le principe...

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous pour accéder à la publication dans son intégralité.

l'essayer, c'est l'adopter

Management stratégique de l'information T2

Trouvez la bonne information et sachez l'exploiter !


Essai 5 jours