X

Achats, logistique et fonctions support à l'hôpital

 
Ce produit n'est plus disponible à la vente

Achats, logistique et fonctions support à l'hôpital

Renforcez la performance de vos achats et optimisez la gestion de la logistique de votre établissement


 

Nous sommes désolés, mais ce produit n'est plus en vente, si vous êtes intéressé par cette thématique, contactez-nous

Faire une recherche dans cette publication :

La logistique : définition et principales responsabilités

Certaines fonctions sont partagées, comme par exemple le nettoyage dans les secteurs de soins, le plus souvent réalisé par des agents de service hospitaliers dépendant des unités de soins. Pour des activités comme la restauration, la distribution des plateaux-repas aux patients dépend des agents des unités de soins (dans les hôpitaux publics, il n’existe que dans de rares cas des agents hôteliers rattachés à une direction fonctionnelle chargée de l’hôtellerie).

I - Qu’intègre-t-on dans la logistique et les fonctions support ?

Les domaines d’activité concernés

Traditionnellement, la notion de logistique renvoie :

  • à la logistique de distribution des fournitures et biens matériels ;

  • aux grandes fonctions hôtelières : restauration, blanchisserie ;

  • à des prestations de service comme le nettoyage, la collecte des déchets, la maintenance.

D’autres fonctions entrent dans le périmètre de la logistique (le courrier, la reprographie, etc.) selon l’organisation de l’établissement.

Certaines fonctions sont partagées, comme par exemple le nettoyage dans les secteurs de soins, le plus souvent réalisé par des agents de service hospitaliers dépendant des unités de soins. Pour des activités comme la restauration, la distribution des plateaux-repas aux patients dépend des agents des unités de soins (dans les hôpitaux publics, il n’existe que dans de rares cas des agents hôteliers rattachés à une direction fonctionnelle chargée de l’hôtellerie). Les patients reçoivent donc des prestations hôtelières et n’ont comme seuls interlocuteurs que les personnels soignants et le cadre de santé de l’unité de soins. Cette situation nécessite la mise en œuvre d’une démarche qualité transversale qui permette la maîtrise complète des divers processus logistiques et hôteliers.

La logistique de service (transport des patients) n’est pas toujours englobée dans la logistique. Le plus souvent les activités de brancardage dépendent des services de soins alors que les transports ambulanciers intra-établissement (établissements multisites) sont habituellement rattachés aux services économiques et logistiques et gérés soit comme une prestation interne, soit dans le cadre d’un marché avec des ambulanciers privés.

Enfin, la logistique médico-technique (laboratoire, stérilisation, etc.) est le plus souvent gérée par des entités qui définissent de manière autonome leur inscription dans la chaîne logistique globale de l’établissement de santé.

Les compétences recherchées

Longtemps la responsabilité des activités logistiques n’a...

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous pour accéder à la publication dans son intégralité.