Un nouveau fond de 25 millions d’euros pour l’aide à domicile

Aide à domicile

Pour bénéficier du soutien financier de l’État, les départements devront s’engager à appliquer un référentiel de bonnes pratiques.

Lors du Conseil de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) du 5 juillet, la secrétaire d’État chargée des Personnes âgées et de l’Autonomie, Pascale Boistard, a annoncé un nouveau « fond d’un montant d’au moins 25 millions d’euros pour appuyer les bonnes pratiques dans le secteur de l’aide à domicile. » De fait, dans le cadre de la mise en œuvre de la loi du 28 décembre 2015 relative à l’adaptation de la société au vieillissement, la secrétaire d’État a réuni à trois reprises, les 9, 23 et 30 juin, le comité de refondation de l’aide à domicile. Objectif : co-construire un référentiel de bonnes pratiques sur l’aide à domicile aux personnes âgées, à la fois pour et avec les services d’aide à domicile (SAAD) et les conseils départementaux.

Également destiné aux personnes âgées et à leur entourage, ce référentiel s’intitule : « Aide à domicile aux personnes âgées : le guide des bonnes pratiques ». Formalisé par la CNSA et la DGCS, il s’articule autour des trois axes suivants :

  • Le libre choix de la personne âgée et la qualité de l’information qui lui est délivrée, notamment autour de l’allocation personnalisée pour l’autonomie (APA) ;
  • Le « juste tarif » de la prise en charge ;
  • Les conditions de travail des professionnels de l’aide à domicile exerçant auprès des personnes âgées.

En contrepartie du soutien financier de l’État, qui sera étalé sur 2 ans, les départements devront prendre un engagement pluriannuel « à respecter ce socle de référence. »

Le guide de bonnes pratiques est à télécharger sur : Référentiel Aide à domicile aux personnes âgées : le guide des bonnes pratiques

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum