Marcoussis : que la lumière soit !

Appel d'offres

C’est dans l’Essonne que la plus grande ferme solaire d’Île-de-France sortira de terre dans quelques mois sur 46 hectares : 76 500 panneaux solaires et 250 ovins qui viendront pâturer en toute liberté. Rencontre avec Olivier Thomas, maire de la ville.

Et cet appel d’offres, c’est nous qui l’avons remporté », lance fièrement Olivier Thomas, maire de Marcoussis (91). Une ferme solaire en plein cœur de la ville : c’est le projet ambitieux, commencé par l’édile et porté par le Syndicat intercommunal pour le gaz et l’électricité en Île-de-France (Sigeif) en partenariat avec Engie Green, qui a été retenu parmi les lauréats de l’appel d’offres « 4.5 » de la Commission de régulation de l’énergie (CRE).

« Cet appel d’offres portait sur la réalisation et l’exploitation d’installation de production d’électricité à partir de l’énergie solaire, précise Olivier Thomas. Cette réflexion autour du développement durable est née en 1996, avec la volonté de nous projeter sur le très long terme, au moins 40 ans. Et l’idée d’une ferme solaire a émergé un peu par hasard. Nous disposions d’un terrain de 46 hectares niché au nord-ouest de la jonction entre l’A10 et la Francilienne, en bordure des voies du TGV, aujourd’hui propriété de la commune, qui après avoir été des terres agricoles dans les années 1980, puis servi à accueillir des remblais lors des travaux de réalisation de la ligne à grande vitesse Atlantique, ne pouvait plus retrouver sa vocation initiale en raison de la nature des matériaux stockés. Fin des années 1990, la seule alternative était d’en faire un espace de loisirs pour les populations avec des étangs pour pêcher et des potagers. » Une reconversion provisoire. « Malgré son succès, nous avions gardé cette volonté de redonner à ce terrain sa vocation économique et écologique », explique Olivier Thomas.

Après plusieurs études techniques et environnementales, le projet d’installation de 76 500 panneaux solaires a vu le jour pour un total de 20 M€. « La puissance qu’ils produiront (24 MW cumac) permettra par l’électricité produite de couvrir la consommation de 11 400 habitants alors que la ville de Marcoussis en compte 8 300 ! Et les panneaux sont fabriqués à Lyon ! »

Mise en service en 2021

L’installation d’ovins a dès le départ été associée au projet. « La mairie a tenu à l’installation d’un berger sur les 46 hectares de terrain clôturé pour maîtriser au mieux la végétation sur le site, mais également pour élever en bio un cheptel de moutons. Une façon d’allier économie, car  plus besoin d’agents pour entretenir le terrain, à l’écologie, dans la logique de la politique de développement durable que nous menons depuis dix ans. Et puis dans un contexte d’artificialisation des sols dans la région, redonner 46 hectares à l’agriculture n’est pas négligeable ! » Objectif : pouvoir y produire de la viande, du fromage de lait de brebis voire exploiter la laine! Et ce projet, dont la mise en service est prévue mi-2021, répondra aussi à la demande grandissante de la population de produits agricoles en circuits courts. Car autour de cette ferme, bien d’autres projets attendent de sortir des tiroirs, comme la création de maraîchers de proximité.

Danièle Licata

Source : RCL

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum