La région Île-de-France met en place des « boîtes à livres » dans 15 gares franciliennes

Communication

Des « boîtes à livres » ont été installées dans ou aux abords de quinze gares franciliennes, pour permettre aux usagers d’emprunter gratuitement ou de déposer des ouvrages, avec à terme l’objectif d’en implanter dans 200 gares, a annoncé lundi 29 janvier la région Île-de-France présidée par Valérie Pécresse.

L’installation de boîtes à livres avait été adoptée en séance plénière du conseil régional en mars 2017.

Les boîtes à livres vont fonctionner en partenariat avec la bibliothèque ou la médiathèque de proximité, qui veillera « à amorcer et réamorcer le fonds », mais également avec « les pratiques spontanées d’échanges de livres entre usagers », explique la région dans un communiqué.

« Un fonds de lancement de 200 livres, fourni par les bibliothèques et médiathèques des communes, est destiné à chaque boîte ». Les Franciliens devront faire circuler les livres en les empruntant, en les restituant ou en apportant les ouvrages qu’ils désirent partager.

L’expérimentation porte sur des gares de Seine-et-Marne (Fontainebleau-Avon, Meaux, Sainte-Colombe-Septveilles), des Yvelines (Bonnières, Le Perray, Versailles-Chantiers), du Val-d’Oise (Cergy-Saint-Christophe, Osny, Sannois), de l’Essonne (Arpajon, Dourdan, Étampes, Massy), de Seine-Saint-Denis (Aulnay-sous-Bois) et du Val-de-Marne (Créteil-Pompadour). L’installation d’une boîte à livres dans la gare d’Osny (Val-d’Oise) est légèrement retardée en raison des inondations qui rendent compliqué l’accès à la gare.

Un bilan d’étape est prévu dans six mois. Si l’expérimentation est concluante, « 200 gares devraient être équipées dans toute l’Île-de-France d’ici la fin de la mandature », précise la région. Le budget de l’expérimentation se monte à 214 000 euros.

« Cette initiative participe d’une volonté de s’adresser à de nouveaux publics », explique la région, qui « souhaite que le livre investisse de nouveaux lieux, en phase avec l’évolution des modes de vie des Franciliens et de leurs pratiques culturelles ».

Les boîtes ont été conçues par trois artistes-designers franciliens : certaines s’inspirent de caisses de voyage empilées (Arthur Hoffner), d’autres sont transparentes et de forme cubique (Jean-François Leroy), d’autres enfin figurent un « artichaut stylisé en bois » (Lamarche-Ovize).

La région Île-de-France consacre 8 millions d’euros en 2018 pour « la politique du livre », qui comprend aussi la rénovation de médiathèques ou bibliothèques, un fonds de soutien pour les libraires indépendants ou des leçons de littérature au lycée.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2018

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum