Le Musée des impressionnismes de Giverny racheté par les collectivités locales

Communication

Le Musée des impressionnismes de Giverny (Eure), consacré à l’histoire de l’impressionnisme et ses différents mouvements, est devenu propriété de plusieurs collectivités locales de Haute-Normandie, qui en assuraient déjà la gestion, a-t-on appris vendredi 24 octobre auprès du conseil général de l’Eure.

Ce musée sans collection, exclusivement dédié à l’accueil d’expositions et qui a passé cet été le cap du million de visiteurs, constitue avec la maison et les jardins de Claude Monet, tout proches, le deuxième site touristique payant de Normandie après le Mont-Saint-Michel.

Niché dans la verdure des bords de Seine, l’établissement était auparavant propriété de la Fondation Terra pour l’art américain, créée en 1978 à Chicago par l’industriel et mécène des arts américains Daniel J. Terra (1911 – 1996). C’est lui qui l’avait fait construire et ouvert en 1992, alors sous le nom de musée d’art américain.

Après avoir accueilli pendant 16 ans de nombreuses expositions, consacrées en particulier à la colonie des peintres américains installés à Giverny du temps de Monet, le musée avait failli disparaître en 2008 quand la fondation Terra avait décidé de se retirer pour privilégier ses activités de mécénat.

Plusieurs collectivités locales de Haute-Normandie – les départements de l’Eure et de la Seine-Maritime, la région, la ville de Vernon, l’agglomération de Rouen notamment – avaient alors créé fin 2008 un établissement public de coopération culturelle (EPPC) pour en reprendre la gestion, Terra restant propriétaire du site.

Ce sont ces mêmes collectivités qui en sont devenues propriétaires jeudi pour un coût d’environ 5 millions d’euros, alors que l’établissement et les biens attenants étaient estimés à 9,8 millions, a précisé le conseil général. La vente ne sera finalisée qu’en 2016.

Devenu Musée des impressionnismes, l’établissement, qui a noué des partenariats avec la Fondation Monet et le musée d’Orsay, avait connu le succès dès son lancement en 2009, « alors que l’aventure n’était pas gagnée d’avance », selon Olivier Bobichon, directeur de cabinet de Jean-Louis Destans, président du conseil général de l’Eure, et du conseil d’administration de l’EPPC.

Pour les années à venir, le Musée des impressionnismes entend développer de nouveaux projets pour renforcer le rayonnement culturel et touristique de Giverny. Il travaille ainsi au lancement d’un itinéraire culturel européen consacré à l’impressionnisme. Il va également répondre, en lien avec l’Île-de-France, à l’appel à projets « destinations touristiques » lancé par le ministère des Affaires étrangères, selon M. Bobichon.
 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2014

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum