Menu actualité

Thématiques

Aider les maires à faire de la nature un pilier de la ville de demain

Publié le 29 juin 2022 à 8h30 - par

Un programme de renaturation des villes et un guide du Cerema pour accompagner les collectivités souhaitant accélérer la renaturation de quartiers urbains ont été annoncés récemment.

Aider les maires à faire de la nature un pilier de la ville de demain

Quelle place pour la nature en ville ? Comment concilier construction et renaturation ? Quels outils utiliser en faveur de la nature ? Pour répondre à ces questions, le Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (Cerema) a publié mi-juin, dans sa collection Les Essentiels, un petit guide intitulé : « Faire de la nature un pilier de la ville de demain ». Ce document est destiné aux élus des collectivités territoriales et à leurs équipes. Objectif : montrer comment donner à la nature en ville la place nécessaire pour rendre ses différentes fonctions. Dans un contexte où le foncier est contraint, ce guide répond à un besoin opérationnel des collectivités, assure le Cerema. Ainsi, il présente des outils pour inscrire la nature dans les stratégies d’aménagement de la ville.

Changement climatique, désimperméabilisation des sols, ilots de chaleur… Le sujet de la nature en ville est d’actualité. « C’est le passage à la phase opérationnelle qui s’avère plus compliqué et nous avons rédigé cet Essentiel pour présenter aux acteurs des collectivités les leviers d’action qui permettent d’intégrer la nature en ville dès l’amont des réflexions sur l’aménagement, explique Cécile Vo-Van, directrice de projets Nature et ville et Solutions fondées sur la nature au Cerema. La question de la place de la nature est essentielle dans une démarche opérationnelle, il est important de dépasser le caractère superficiel des actions en faveur de la nature en ville pour que la nature puisse vraiment jouer son rôle qui est multiple : refuge de biodiversité, régulation des eaux pluviales, confort d’été, aspects paysagers… La nature est en fait un écosystème complet qui intègre l’eau, les strates de végétation et le sol, et permet au végétal de rendre des services. Pour avoir un impact réel, il faut une cohérence dans les opérations de nature en ville et atteindre une certaine massification des opérations ».

Au même titre que le béton et le bitume, la nature doit être un acteur majeur de la ville, soutient Cécile Vo-Van. « Pour les collectivités, c’est un changement de paradigme qui implique de réinterroger la place de la nature en ville. » Le Cerema a donc conçu une offre de service modulable, pour s’adapter aux besoins des collectivités et à la temporalité de leurs démarches, pour élaborer et mettre en œuvre une stratégie de nature en ville. Ce nouveau guide fait partie de la panoplie. Au sommaire :

  • Qu’apporte la nature à la ville face au changement climatique ?
  • Comment concilier nature et projets de développement urbain ?
  • Comment intégrer la nature dans un contexte de foncier restreint ?
  • La boîte à outils pour mettre en œuvre des projets de nature.

Parallèlement, lors du Conseil des ministres du 14 juin 2022, la Première ministre a annoncé le lancement d’un programme de renaturation des villes pour permettre de constituer des canopées urbaines et de végétaliser certaines façades. Celui-ci sera doté d’un fonds de 500 millions d’euros pour cofinancer ces opérations aux côtés des collectivités locales volontaires. Le programme sera lancé avec l’appui du Cerema et de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), mais aussi de la Caisse des dépôts et consignations pour accompagner les collectivités locales avec des prêts adaptés. En outre, les procédures pour que ces opérations puissent se réaliser plus rapidement seront simplifiées.

« Moins de goudron et plus d’arbres pour apporter de la fraîcheur et limiter les températures », a déclaré Élisabeth Borne à la table du Conseil des ministres. Plusieurs collectivités s’y sont déjà engagées, « mais il faut d’évidence accélérer », a insisté la Première ministre. Le Gouvernement « sera aux côtés de tous les maires qui veulent accélérer la renaturation de quartiers urbains. »