La Convention citoyenne pour le climat livre ses premières recommandations pour sortir de la crise

Développement durable

Ils ont entre 16 et 80 ans, ont été tirés au sort pour être membres de la Convention citoyenne pour le climat. Alors que la remise définitive de leurs travaux a été différée par la crise sanitaire, ils ont décidé de s’exprimer. Pour eux, il est « urgent d’agir pour construire demain ». Extraits.

« La crise du Covid-19 nous interroge sur les effets d’une crise environnementale à venir. Il ne faudrait pas, avec les mesures qui seront prises pour sortir de la situation sanitaire actuelle, que nous accélérions le dérèglement climatique », écrivent les membres de la Convention citoyenne pour le climat sur le site interne, bien décidés à donner leurs recommandations pour préparer la stratégie de sortie de crise en attendant la remise officielle de leurs travaux.

Quels sont les messages que les membres de cette Convention veulent adresser aux dirigeants ?

  • Ne pas reproduire les erreurs passées

Les membres du collectif veulent « éviter les écueils de la crise de 2008 dont la relance a donné lieu, notamment, à des investissements dans les énergies fossiles et les industries néfastes à l’environnement ».

  • Lier économie et environnement

Pour les citoyens, « le court terme ne doit pas prendre le pas sur le long terme ». En clair, les décisions actuelles doivent s’inscrire dans une démarche durable et de justice sociale qui profitera à toutes et tous et pour longtemps, sans pénaliser les plus démunis. « La situation actuelle souligne le besoin d’une transition de notre système industriel très émetteur de gaz à effet de serre et destructeur de la biodiversité vers un système plus vertueux et durable. Expérience de sobriété poussée à l’extrême, le confinement a montré combien tout un chacun peut vivre de manière plus responsable et combien les Français sont réactifs face à l’urgence. »

  • Réduire la dépendance de la France

« Il est nécessaire de relocaliser les activités des secteurs stratégiques pour assurer notre sécurité alimentaire, sanitaire et énergétique. Dans cette logique la France doit devenir un modèle écologique capable de créer une dynamique vertueuse à l’échelle internationale. »

  • Appel à la responsabilité politique

Pour eux, il faut « assumer des choix courageux pour le futur ». La stratégie de sortie de crise, devra alors porter l’espoir d’un nouveau modèle de société ; celle-ci doit permettre de rompre avec les pratiques destructrices pour notre environnement, notre société et l’humanité. Les citoyens proposent « de fédérer autour de grands projets européens afin de diffuser un message positif et d’union. Le combat contre le changement climatique est un enjeu de taille qui nécessitera l’action et l’entraide de tous les États membres ».

  • Impliquer les citoyens, les écouter

« La participation citoyenne est essentielle, nous le voyons tous les jours dans les nombreuses initiatives de solidarité qui germent partout en France pour que nous puissions continuer à vivre presque normalement. C’est le moment idéal d’écouter et de prendre en compte les remarques des citoyens pour la construction d’une société future. »

Source : ID, le magazine de l’innovation territoriale

Posté le par

Recommander cet article