Le gouvernement souhaite expérimenter des « territoires hydrogènes »

Développement durable

Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, lance un appel à projets pour tester l’utilisation de l’hydrogène-énergie sur certains territoires.

Vecteur énergétique à fort potentiel, l’hydrogène permet par exemple de stocker l’énergie sur une longue durée en alternative à la batterie, ou d’offrir des solutions de mobilité durable avec des véhicules électriques à piles à combustible. Elle pourra représenter une source d’énergie dans différents domaines : électro-mobilité (transport de personnes ou de marchandises), alimentation énergétique embarquée, alimentation autonome de sites non connectés au réseau électrique (antennes-relais, habitat isolé…), lissage des énergies intermittentes, secours électriques ou cogénération pour applications sensibles (data center, hôpitaux…), injection dans le réseau de gaz, usage industriel…

Cette ressource va être testée sur un certain nombre de territoires pilotes, choisis dans le cadre d’un appel à projets. Objectif : montrer qu’utiliser une source d’hydrogène décarbonée pour plusieurs usages sur un territoire, en association avec les réseaux énergétiques locaux, peut être rentable et écologique. Les projets sélectionnés devront intégrer une chaîne complète de production, conditionnement, distribution et valorisation d’hydrogène dans des applications finales. Des modèles économiques et énergétiques variés seront testés auprès de différents territoires : urbain, rural, zones d’activités, ports et aéroports, territoires insulaires.

La date limite de l’appel à projets est fixée au 30 septembre. Les lauréats seront orientés vers les différents dispositifs d’aide européens, nationaux, et locaux. Un comité de suivi regroupant l’ensemble des financeurs publics (investissements d’avenir, Ademe, BPI France, Caisse des Dépôts, représentants régionaux…) permettra d’accélérer le montage et le financement des projets.

Parmi ses recommandations pour développer la filière hydrogène, un rapport des conseils généraux de l’économie et de l’environnement – développement durable, préconise le lancement d’un tel appel à projets pour développer une économie de l’hydrogène à l’échelle d’un territoire.

Pari sur l’avenir, l’hydrogène-énergie représente un instrument au service de la transition énergétique et un enjeu industriel important, précise les rapporteurs qui supposent qu’elle pourrait se développer de manière visible à l’horizon 2025-2030. La mobilité apparaît comme le secteur le plus prometteur, grâce à l’autonomie accrue et à la grande rapidité de recharge du véhicule électrique à hydrogène. Quelques véhicules haut de gamme sont déjà commercialisés et une partie de la flotte de La Poste utilise l’hydrogène. Toutefois, le développement à plus grande échelle passera par la réalisation d’un réseau de stations de distribution.

 

 
Marie Gasnier

 

Source : Appel à Projets « Territoires Hydrogènes ».

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum