Ségolène Royal appelle les maires à renoncer aux pesticides dans les espaces verts

Développement durable

La ministre de l’Écologie et de l’Énergie, Ségolène Royal, a appelé mercredi 9 avril sur France 2 les maires à cesser l’utilisation de pesticides dans les espaces verts de leur commune, au nom de la santé publique et de la biodiversité.

« J’appelle tous les maires à supprimer tous les pesticides dans les espaces verts et en premier lieu dans les écoles », a déclaré Ségolène Royal, invitée du journal de 20h de France 2.

« Les pesticides sont une atteinte à la santé et il y a aujourd’hui des produits qui permettent de renoncer aux pesticides et de reconquérir de la biodiversité, c’est-à-dire des espèces comme les papillons qui ont parfois totalement disparu de certaines communes », a poursuivi la ministre.

Une loi votée en janvier prévoit en 2020 l’interdiction des pesticides dans les espaces verts et de fleurissement. L’entretien de la voirie, des terrains de sports et des cimetières n’est pas concerné par cette loi. Une politique sans pesticides, qui implique de garder une partie des « mauvaises herbes », est moins bien acceptée dans ces lieux.

La semaine dernière, Natureparif, l’agence chargée de la biodiversité en Île-de-France, a estimé que près de 10 % des communes franciliennes avaient déjà totalement renoncé à l’usage de pesticides, soit plus de 120 communes.

Par ailleurs, plusieurs centaines de communes de la région parisienne ont engagé une démarche visant à réduire l’usage de ces produits en raison de leur impact sanitaire – en premier lieu sur les agents en charge des espaces verts – de la pollution de l’eau engendrée et des dégâts causés à la biodiversité.

 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2014

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum