Démission d'une organisation syndicale et mandat du CHSCT

Dialogue social

La réponse à la question écrite n° 88799 du 22 septembre 2015 apporte des précisions relatives au mandat d’un représentant du personnel au CHSCT démissionnaire de son organisation syndicale.

La désignation des représentants du personnel se fait sur la base des résultats aux élections des représentants du personnel aux comités techniques. La démission d’un représentant du personnel au comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) de son organisation syndicale au cours de son mandat ne fait pas partie des cas prévus par le décret n° 85-603 du 10 juin 1985. Une modification réglementaire est envisagée pour permettre à une organisation syndicale de mettre fin au mandat d’un de ses représentants.

 

Texte de référence : Question écrite n° 88799 de M. Carlos Da Silva, publiée au JO le 22 septembre 2015

L'analyse des spécialistes

  • Quelle indemnité de départ volontaire (IDV) pour les fonctionnaires en 2021 ? Fonction publique

    Quelle indemnité de départ volontaire (IDV) pour les fonctionnaires en 2021 ?

    14/01/21
    À l'heure de l'expérimentation de la rupture conventionnelle dans la fonction publique, est-ce qu'un fonctionnaire1, désireux de quitter la fonction publique, conserve un grand intérêt à demander une indemnité de départ volontaire (IDV) ?
  • Chômage et rupture conventionnelle dans la fonction publique territoriale, où en est-on ? Fonction publique

    Chômage et rupture conventionnelle dans la fonction publique territoriale, où en est-on ?

    18/12/20
    La loi du 6 août 2019 et deux décrets pris le 31 décembre 2019 ont instauré la rupture conventionnelle, comme mode de départ d’un agent public. Si ce dernier accepte ce mode de rupture, il pourra bénéficier de l'allocation chômage. Beaucoup d’incertitudes demeurent aujourd’hui sur la mise en place de ce dispositif.
  • Fermeture des stations de ski : décryptage d’une interdiction qui passe mal Administration

    Fermeture des stations de ski : décryptage d’une interdiction qui passe mal

    14/12/20
    Deux semaines après l’annonce du gouvernement, le Conseil d’État confirme la fermeture des remontées mécaniques à Noël. Mais qu’en est-il des stations de ski ?
  • Tous les articles juridiques