Jean-Claude Mailly (FO) publie un livre pour "sauver" le service public

Dialogue social

Le numéro un de FO, Jean-Claude Mailly, a présenté lundi 29 septembre un livre qu’il vient de publier pour « sauver le service public » qui, en dix ans, « a été considérablement amputé » conduisant par endroits à la « désertification » du pays.

« Alors que la population française a augmenté de 4,2 millions en dix ans, le nombre de ureaux de poste a été divisé par deux, plus de 300 tribunaux ont été supprimés de même que 14 % des services des hôpitaux et 7 % des maternités, des commissariats et des gendarmeries ont été fermés » et « 16 % de classes et 5 % d’écoles ont été supprimées », souligne le secrétaire général de FO.

Le livre égrène 250 exemples concrets, recensés dans toutes les régions et dans tous les services publics, qui sont « l’illustration par l’exemple des conséquences du retrait de l’action publique » conduisant dans certains endroits à « une désertification de la République et un accroissement des inégalités », selon FO.

L’un des exemples les plus significatifs est la ville de Joigny (Yonne) qui est « en train de mourir », selon M. Mailly. La commune a perdu 14 % de sa population, son économie a perdu 15 % de chiffres d’affaires et son centre ville 30 % de commerces après les suppressions en 2004 de la maternité et du service de hirurgie, en 2009 de deux tribunaux et le transfert en 2010 d’un groupe des armées spécialisé dans la cartographie militaire, souligne-t-il. Ces suppressions ont entraîné d’autres fermetures (classes, services sociaux, professions libérales). Joigny vient d’être classée « ville pauvre » et d’autres cités comme Carcassone, Colmar ou Fréjus, sont menacées de la même façon, selon FO.

Le secrétaire général de FO renouvelle sa demande d’un « débat sur le rôle et les missions du service public », une demande qu’il avait déjà formulée en vain en 2007 auprès de l’ex-président Nicolas Sarkozy et en 2012 auprès de François Hollande.

M. Mailly  n’est pas opposé à des réformes, « on ne dit pas que rien ne doit changer », mais « il faut au préalable un débat » et une « visibilité ».

Le secrétaire général de FO ne cache pas que la parution de ce livre coïncide avec la campagne de FO pour les élections professionnelles dans la fonction publique du 4 décembre.

Le livre de 90 pages, sous le titre « Il faut sauver le service public« , est publié aux éditions Librio (Flammarion) et est disponible mercredi au prix de 3 euros.
 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2014

L'analyse des spécialistes

  • Rupture conventionnelle dans la fonction publique : les précisions de la décision n°2020-860 QPC Fonction publique

    Rupture conventionnelle dans la fonction publique: les précisions de la décision n°2020-860 QPC

    21/10/20
    En rappelant que la rupture conventionnelle « ne peut être imposée par l'une ou l'autre des parties », dans sa décision n° 2020-860 QPC, le Conseil constitutionnel souligne la nature contractuelle de cette procédure et affirme que tout fonctionnaire peut alors être assisté par l'organisation syndicale de son choix, qu'elle soit représentative ou non.
  • Quelle CDIsation des agents contractuels dans la fonction publique territoriale ? Statut

    Quelle “CDIsation” des agents contractuels dans la fonction publique territoriale ?

    19/10/20
    Le droit de la fonction publique reconnait le principe du recours aux contrats à durée indéterminée (CDI) et autorise le recrutement de contractuels sur des postes permanents. Depuis la moitié des années 2000, il y a eu une multiplication des agents contractuels à durée indéterminée, ce qui constitue une exception au principe d'exclusivité de l'occupation des emplois publics permanents par des fonctionnaires. La loi du 6 août 2019 relative à la transformation de la fonction publique et le décret n° 2019-1414 du 19 décembre 2019 renforcent cette tendance dans la fonction publique territoriale.
  • Eau et assainissement, quel avenir pour les syndicats infra-communautaires après le 30 septembre 2020 ? Intercommunalité

    Eau et assainissement, quel avenir pour les syndicats infra-communautaires après le 30 septembre 2020 ?

    02/10/20
    Au 1er octobre 2020, le sort des syndicats de communes exerçant cette compétence à la date du transfert de la compétence à une communauté de communes ou communauté d'agglomération semble partiellement scellé.
  • Tous les articles juridiques