Un fonctionnaire en congé maladie peut-il siéger en qualité de titulaire au sein d'organismes paritaires ?

Dialogue social

La question écrite n° 04707 du 26 avril 2018 est relative à la possibilité, pour un fonctionnaire territorial en situation de congé maladie, de siéger en qualité de titulaire au sein d’organismes paritaires.

L’état de santé d’un fonctionnaire territorial, détenteur d’un mandat syndical, peut amener celui-ci à demander le bénéfice d’un congé de maladie dans les conditions précisées par le décret n° 87-602 du 30 juillet 1987. Une distinction est alors faite selon la nature du congé de maladie dont bénéficie l’agent. En congé de maladie ordinaire, le mandat du fonctionnaire territorial, représentant du personnel titulaire, n’est pas suspendu durant cette période. En revanche, dès lors que la maladie à l’origine du congé l’empêche d’exercer ses fonctions, l’exercice de toute activité durant ce congé, et notamment celle de siéger aux instances paritaires, est subordonné à une autorisation médicale. Sans autorisation, l’agent concerné doit se faire remplacer par un suppléant élu ou désigné par l’organisation syndicale.

 

Texte de référence : Question écrite n° 04707 de M. Jean Louis Masson (Moselle – NI) du 26 avril 2018, Réponse du ministère de l’Intérieur publiée dans le JO Sénat du 19 juillet 2018

L'analyse des spécialistes

  • Quelle expérimentation par les collectivités locales du recours au financement participatif obligataire ? Finances locales

    Quelle expérimentation par les collectivités locales du recours au financement participatif obligataire ?

    20/10/21
    Pendant une période de trois années, les collectivités territoriales pourront recourir à des obligations pour tous leurs projets de financement participatif.
  • Vers une modification du financement de la rupture conventionnelle dans la fonction publique territoriale ? Fonction publique

    Vers une modification du financement de la rupture conventionnelle dans la fonction publique territoriale ?

    12/10/21
    Les collectivités territoriales doivent non seulement supporter à la fois le coût de l'indemnité spécifique de rupture conventionnelle, mais aussi celui de l'indemnisation chômage de l'agent. Or, malgré les difficultés de recourir à la rupture conventionnelle, à ce jour, le Gouvernement n'envisage pas de modifier les modalités de financement de la rupture conventionnelle.
  • Comment améliorer l’articulation des compétences entre l’État et les collectivités territoriales en cas d’état d’urgence Sécurité

    Comment améliorer l’articulation des compétences entre l’État et les collectivités territoriales en cas d’état d’urgence

    05/10/21
    Dans son rapport d'étude annuelle intitulé « les états d'urgence : la démocratie sous contraintes », le Conseil d'État émet deux propositions pour améliorer l'articulation des compétences entre l'État et les collectivités territoriales afin de mettre en œuvre les états d'urgence.
  • Tous les articles juridiques