Un fonctionnaire en congé maladie peut-il siéger en qualité de titulaire au sein d'organismes paritaires ?

Dialogue social

La question écrite n° 04707 du 26 avril 2018 est relative à la possibilité, pour un fonctionnaire territorial en situation de congé maladie, de siéger en qualité de titulaire au sein d’organismes paritaires.

L’état de santé d’un fonctionnaire territorial, détenteur d’un mandat syndical, peut amener celui-ci à demander le bénéfice d’un congé de maladie dans les conditions précisées par le décret n° 87-602 du 30 juillet 1987. Une distinction est alors faite selon la nature du congé de maladie dont bénéficie l’agent. En congé de maladie ordinaire, le mandat du fonctionnaire territorial, représentant du personnel titulaire, n’est pas suspendu durant cette période. En revanche, dès lors que la maladie à l’origine du congé l’empêche d’exercer ses fonctions, l’exercice de toute activité durant ce congé, et notamment celle de siéger aux instances paritaires, est subordonné à une autorisation médicale. Sans autorisation, l’agent concerné doit se faire remplacer par un suppléant élu ou désigné par l’organisation syndicale.

 

Texte de référence : Question écrite n° 04707 de M. Jean Louis Masson (Moselle – NI) du 26 avril 2018, Réponse du ministère de l’Intérieur publiée dans le JO Sénat du 19 juillet 2018

L'analyse des spécialistes

  • Loi Élan : focus sur le PLU Urbanisme

    Loi Élan : focus sur le PLU

    18/04/19
    La loi n° 2018-1021 du 23 novembre 2018 portant sur l’évolution du logement, de l’aménagement et du numérique, dite loi Élan, contient un certain nombre de dispositions relatives aux documents d’urbanisme, et plus particulièrement au plan local d’urbanisme (PLU).
  • La loi Élan emporte des ajustements ponctuels sur les procédures d’urbanisme et les documents de planification Urbanisme

    La loi Élan emporte des ajustements ponctuels sur les procédures d’urbanisme et les documents de planification

    16/04/19
    La loi Élan du 23 novembre 2018 participe de la stratégie « logement » initiée par le gouvernement. Elle s’articule autour de quatre objectifs politiques : construire plus, mieux et moins cher ; faire évoluer le logement social ; répondre aux besoins de chacun ; améliorer le cadre de vie.
  • Les apports de la loi Élan quant à l'urbanisation du littoral Urbanisme

    Les apports de la loi Élan quant à l’urbanisation du littoral

    05/04/19
    La loi Élan est entrée en vigueur le 25 novembre 2018. Certaines de ses dispositions concernent notamment les communes du bord de mer puisqu'elles viennent assouplir la loi Littoral en permettant l’urbanisation du littoral. Jean-Baptiste Dubrulle, Avocat associé, et Kévin Holterbach, Avocat, tous deux chez Bignon Lebray, nous apportent des précisions sur le volet littoral de la loi Élan.
  • Tous les articles juridiques