Education : un collectif exige plus de rigueur dans les statistiques

Éducation

Ce « collectif des déchiffreurs de l’éducation » demande aux ministères de l’Education nationale, et de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, plus d’indépendance dans les statistiques.

Composé de syndicats, d’associations, de chercheurs, de professeurs et de journalistes, ce collectif constate de nombreuses irrégularités dans l’évaluation de la politique éducative.

Par exemple, alors que le ministre Luc Chatel a évoqué successivement « 254.000 », « 223.000 » ou encore « 306.000 » décro­cheurs du système scolaire, le col­lec­tif écrit, sur son site web, que « tout converge vers une sur­éva­lua­tion des sor­ties sans diplôme » et pri­vi­lé­gie le chiffre annuel d’« environ 120.000 » élèves.

Le problème viendrait des organismes privés de consultance, qui, de plus en plus, sont chargés par l’Etat de recueillir et d’analyser les données du système éducatif. Les objectifs de ce collectif sont donc clairs : pré­sen­ter des statistiques « scien­ti­fi­que­ment fon­dées » et les rendre publiques. Ce qui, selon lui, ne peut se faire sans plus d’indépendance.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum