Fermeture des écoles : les élèves doivent continuer à travailler, insiste Jean-Michel Blanquer

Éducation

Face à « la plus grave crise sanitaire depuis un siècle », le président de la République s’est posé en rassembleur de la Nation pour faire accepter aux Français des mesures drastiques contre le coronavirus.

Déplacements à limiter au maximum, crèches, écoles et universités fermées à partir de lundi 16 mars 2020 : la lutte contre le nouveau coronavirus prend un tournant après l’appel lancé par Emmanuel Macron à « faire bloc » pour freiner l’épidémie qui commence à mettre la France au ralenti.

Le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer a rappelé jeudi soir que la fermeture totale des écoles ne signifiait pas que les élèves étaient en vacances, en soulignant qu’« aucun enfant ne doit rester au bord du chemin » en cette période de cours à distance.

« La période qui s’ouvre n’est pas une période où les enfants ne doivent pas travailler, au contraire, ils sont en situation de continuité, simplement les modalités évoluent », a déclaré le ministre lors d’un point presse dans la foulée de l’allocution d’Emmanuel Macron.

Mesure-phare de l’allocution du chef de l’État, la fermeture des crèches, écoles et universités a été décidée « jusqu’à nouvel ordre » pour lutter contre la propagation du coronavirus.

Jean-Michel Blanquer a également précisé qu’il était « prématuré de fixer une date » pour la fin de cette mesure exceptionnelle dans l’histoire de l’Éducation nationale. Mais il a évoqué une fermeture au moins jusqu’à la fin des vacances de printemps.

Concernant la mise en place de l’enseignement à distance, le ministère s’engage à « accompagner ceux qui n’ont pas d’équipement informatique », soit environ 5 % des élèves, grâce à l’appui des collectivités territoriales.

« Ce qui est important, c’est qu’aucun enfant ne reste au bord du chemin », a-t-il insisté.

M. Blanquer a également confirmé le projet annoncé par Emmanuel Macron d’un service minimum de garde pour les enfants des personnels soignants ou essentiels à la gestion de la crise. « Ça va prendre un peu de temps », a-t-il néanmoins averti.

En ce qui concerne les examens et concours, M. Blanquer s’est déclaré favorable à leur maintien « au cas par cas », sans plus de précision.

Quelques heures avant l’allocution d’Emmanuel Macron, Jean-Michel Blanquer avait assuré qu’une fermeture totale des établissements scolaires n’était pas à l’ordre du jour. M. Blanquer a expliqué que ce revirement avait été déclenché par les recommandations des « scientifiques qui ont estimé qu’il y avait une accélération de l’épidémie, amenant le pays à un nouveau stade ».

À moins de trois jours des municipales, dimanche, Emmanuel Macron a maintenu ce rendez-vous électoral, mais en prévoyant des aménagements pour éviter une longue attente aux personnes âgées, les plus vulnérables au virus.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2020

Posté le par

Recommander cet article