Hausse d’effectifs importante au lycée à la rentrée 2014

Éducation

Dans une note d’information, la Depp livre des informations précises quant à l’arrivée d’élèves supplémentaires au collège et au lycée pour les deux prochaines rentrées scolaires (27 500 élèves en 2014 et 29 500 en 2015).

Dans une même dynamique de croissance depuis 2009, les effectifs globaux du second degré (hors post-bac) sont prévus en hausse pour les deux prochaines rentrées, même si c’est moins probant qu’en 2013 (+ 51 000 élèves lors de cette rentrée-là). Au collège, c’est une tendance inverse qui se profile et significativement pour la rentrée 2015 car les nouveaux élèves de 6e, issus de la génération 2004, sont bien moins nombreux que celle qui va rejoindre le lycée à savoir la génération 2000.

Les principaux constats

  • La hausse est particulièrement notable dans la série générale et technologique avec l’arrivée de 23 000 élèves en 2014 (+ 1,6 %) puis de 38 500 élèves en 2015 (+ 2,6 %).
  • Elle est aussi présente dans le cursus professionnel avec 1 000 élèves supplémentaires la rentrée prochaine (+ 0,1 %) et 11 000 élèves l’année suivante (+ 1,6 %). Ainsi, 20,5 % des élèves de troisième poursuivent leur scolarité en seconde professionnelle et 4,4 % en première année de CAP.
  • On constate une très légère baisse des effectifs pour l’enseignement privé (21,2 % contre 21,3 % à la rentrée 2013).
  • Tous les niveaux voient leurs effectifs augmenter, sauf ceux de la terminale technologique. La hausse la plus marquée concerne la classe de 1re avec un gain de 13 000 élèves.

L’analyse

  • Pour la rentrée 2015, les nouveaux élèves de 2nde sont en fait la fameuse génération 2000, particulièrement importante.
  • La baisse des redoublements généralisée dans le second degré contribue à la diminution des effectifs du premier cycle ; la situation est particulièrement significative en fin de troisième.
  • La Depp projette une diminution des sorties du cursus Éducation nationale vers d’autres formations en fin de troisième au cours des deux prochaines années (8,3 % en 2014 puis 8,2 % en 2015).
  • Les séries de première technologique confirmeront en 2014 et 2015 « leur regain d’attractivité » amorcé à la rentrée 2013 (augmentation du flux de 0,7 point), faisant suite à cinq années consécutives de baisse.

Pour en savoir plus :

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum