Le gouvernement veut doter chaque école élémentaire d’un socle numérique

Éducation

Le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports lance un appel à projets visant à cofinancer un socle numérique dans les écoles élémentaires.

Dans le cadre du plan de relance présenté par le gouvernement pour faire face aux défis économiques et sociaux causés par l’épidémie de la Covid-19, le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports lance un appel à projets pour équiper les écoles élémentaires d’un socle numérique de base. Cette démarche vise à réduire les inégalités scolaires et à lutter contre la fracture numérique. Son ambition est d’appuyer la transformation numérique des écoles en favorisant la constitution de projets fondés sur trois volets essentiels :

  • L’équipement des écoles d’un socle numérique de base en termes de matériels et de réseaux informatiques ;
  • Les services et ressources numériques ;
  • L’accompagnement à la prise en main des matériels, des services et des ressources numériques.

Dans ce but, l’État investit 105 millions d’euros à compter de 2021 pour soutenir les projets pédagogiques de transformation numérique dans l’ensemble des écoles.

Le périmètre de l’appel à projets

Cet appel à projets vise donc à soutenir la généralisation du numérique éducatif pour l’ensemble des écoles élémentaires et primaires. Il propose de couvrir, simultanément, deux volets : le socle numérique de base et les services et ressources numériques mis à disposition des enseignants, des élèves et des familles. Les projets doivent être construits conjointement par les collectivités locales concernées ou leurs groupements et les équipes pédagogiques sur la base d’un diagnostic partagé et d’objectifs validés par tous. Les réponses devront contribuer à accompagner l’innovation pédagogique et la transformation des pratiques pédagogiques dans l’école au service de la réussite scolaire de tous les élèves.

Les projets soumis doivent participer en tout ou partie aux objectifs suivants :

  • Favoriser l’acquisition des fondamentaux (lire, écrire, compter et respecter autrui) et l’individualisation de la pédagogie ;
  • Renforcer la dimension inclusive de l’école ;
  • Favoriser l’acquisition par les élèves d’une culture et de compétences numériques ;
  • Rendre possibles l’accompagnement et le soutien des élèves en dehors du temps scolaire ;
  • Favoriser la relation entre les familles et l’école ;
  • Favoriser le lien entre les apprentissages scolaires et les activités éducatives et/ou périscolaires (par exemple, contribuer à l’enrichissement des projets éducatifs territoriaux – PEDT) ;
  • Développer les usages du numérique à l’école, mais aussi autour de l’école, notamment pendant les activités périscolaires ;
  • Développer un espace numérique de travail (ENT) ou une plateforme collaborative ;
  • Permettre d’atteindre, dans chaque école, sur l’ensemble du territoire, un socle numérique de base combinant équipements, infrastructures, ressources et services numériques ;
  • Disposer, au sein des écoles, d’un certain nombre d’équipements mobiles pouvant être redéployés ponctuellement auprès des familles des élèves non équipées en cas de nécessité.

Au-delà du projet pédagogique et éducatif, les réponses à l’appel à projets pourront contribuer à la dynamique locale. En autorisant notamment un partage du matériel avec d’autres publics, ces réponses pourront ainsi faire de l’école une ressource pour son territoire, espère le ministère.

Les projets présentés par les collectivités ou leurs groupements devront répondre, à la fois, au volet équipement et au  volet services et ressources numériques. Dans le cadre de l’appel à projets, les dossiers déposés participeront, en particulier, à l’objectif de développer l’équipement de chaque école, sur l’ensemble du territoire, pour atteindre le « socle numérique de base », insiste le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports.

Les modalités de financement des projets

Pour le volet équipement et réseaux (courants faibles et Wi-Fi), un taux de subvention de l’État différent sera appliqué en fonction du montant de la dépense engagée par commune. À savoir :

  • 70 % de la dépense engagée jusqu’à 200 000 euros ;
  • 50 % de la dépense engagée entre 200 000 et 1 million d’euros.

En tout état de cause, la subvention de l’État sur ce volet ne pourra être supérieure à 540 000 euros (montant correspondant à l’engagement maximal de l’État).

Sur ce volet, le financement subventionnable par classe est plafonné à 3 500 euros.

Pour être éligible, le dépense minimale engagée pour chaque école devra s’élever à 3 500 euros (bénéficiant ainsi d’une subvention de 2 450 euros).

Les services et ressources numériques seront cofinancés à 50 % sur la base d’un montant maximum de dépenses de 20 euros pour 2 ans par élève pour les écoles retenues (soit un montant maximal de subvention de 10 euros par élève).

Le cahier des charges de l’appel à projets pour un socle numérique dans les écoles élémentaires, la fiche socle numérique de base 1er degré, la synthèse de l’appel à projets et le formulaire de saisie sont à télécharger via le lien suivant : https://www.education.gouv.fr/plan-de-relance-continuite-pedagogique-appel-projets-pour-un-socle-numerique-dans-les-ecoles-308341.

Posté le par

Recommander cet article