L’équipement informatique a doublé en 10 ans dans les collèges

Éducation

L’équipement informatique dans les collèges publics, qu’il s’agisse d’ordinateurs, tablettes ou ressources pédagogiques, a doublé entre 2005 et 2014, selon une étude publiée mardi par le ministère de l’Éducation nationale, qui n’aborde pas les usages de ce matériel.

En dix ans, ce développement a eu lieu sous l’impulsion des plans numériques successifs lancés par la rue de Grenelle – un nouveau plan fera l’objet d’une consultation en janvier – et de l’action des collectivités locales, chargées de l’équipement matériel des établissements, rappelle l’étude de la Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP). En 2014, il y avait 22 ordinateurs ou tablettes pour 100 collégiens (dont 60 % d’ordinateurs de moins de cinq ans), contre 12,7 outils pour 100 collégiens en 2005. L’équipement en ordinateurs mobiles « reste limité » : moins de 4 pour 100 élèves. Les deux tiers des collèges publics disposent désormais d’un Espace numérique de travail (ENT). L’étude relève aussi une progression de l’équipement en tableaux blancs interactifs (TBI) ou tableaux numériques interactifs (TNI), avec 11,2 pour 1 000 élèves en 2014, contre 2 en 2009.

De même, la part des collèges possédant une connexion à internet avec un débit supérieur à 10 Mbits a doublé entre 2010 et 2014, mais ne concerne encore que 22,7 % des établissements. La part des collèges dont plus de la moitié des salles sont connectées à internet est montée à 92 %.

Ces statistiques masquent toutefois des disparités : les 10 % des collèges les moins équipés en ordinateurs ont 12,3 postes pour 100 élèves, les 10 % les mieux équipés en ont trois fois plus. Les plus petits collèges sont mieux équipés que la moyenne, tout comme les collèges situés en éducation prioritaire. L’étude de la DEPP se concentre sur l’équipement, sans aborder la question de ses usages, dans lesquels la France est à la traîne : l’étude Pisa de l’OCDE classe l’Hexagone 24e sur 27.

Une autre étude du ministère, Profetic, publiée en juin, pointe les principaux freins à l’utilisation du numérique selon les enseignants du second degré : taille des groupes d’élèves (58 %), équipement informatique insuffisant (47 %), équipement informatique obsolète, défectueux ou inadapté (46 %) ou encore débit réseau ou internet insuffisant (42 %). Dans une moindre mesure, ils citent l’absence d’un dispositif efficace de maintenance (27 %) ou une formation inexistante ou insuffisante à leur utilisation pédagogique (26 %).

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2015

Pour en savoir plus :

En téléchargement gratuit pour approfondir ce sujet, Weka vous propose :

Livre blanc

L'éducation numérique, un enjeu majeur pour les collectivités

Téléchargez

En matière d’éducation numérique, la France accuse un retard significatif sur de nombreux pays (usages pédagogiques et équipement). Or le développement des TICE constitue un véritable enjeu de territoire pour l’égalité des chances, pour la réussite scolaire et comme levier d’intégration sociale. Plus que jamais, la mise en place de partenariats adaptés entre l’État et les collectivités territoriales s’avère indispensable pour redéfinir et mettre en œuvre une politique numérique nationale et locale performante.

Au sommaire de ce numéro :

  • L’équipement des établissements scolaires
  • Gouvernance et inégalités territoriales
  • Les leviers d’une politique globale et locale
  • Efficience du système éducatif et observatoire
  • Les élus et le numérique
  • Les collectivités bâtissent les établissements scolaires du XXIe siècle
  • Vers de nouveaux bassins territoriaux d’éducation numérique
  • Atelier « Éducation, Numérique et Territoires » de la mission Ecoter

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum