Près d’un tiers des professeurs utilisent des manuels numériques

Éducation

Près d’un tiers (29 %) des professeurs utilisent des manuels scolaires numériques, un usage qui a presque doublé en trois ans, selon une enquête TNS Sofres publiée mardi par l’association Savoir livre, qui regroupe six éditeurs scolaires.

Ces usages sont plus répandus dans le secondaire (35 % des professeurs contre 20 % en 2011) que dans le primaire (20 % contre 8 % en 2011), « principalement pour des raisons d’équipements et de crédits d’acquisition des ressources », explique les auteurs de l’enquête. Par discipline dans le secondaire, les professeurs de maths et de physique-chimie sont ceux qui se servent le plus de manuels numériques (46 %), suivis par les professeurs d’histoire-géographie (38 %), de sciences économiques et sociales (SES) et d’anglais (34 %). Viennent ensuite les professeurs d’espagnol et d’allemand (33 %), de sciences et vie de la terre (SVT,31 %), de technologie (27 %), et de français/lettres (24 %).

Les usages collectifs en classe (93 % des élèves) « sont la norme et les usages individuels l’exception », selon l’étude. Seuls 7 % des élèves sont équipés individuellement en manuels numériques : parmi eux, 25 % y accèdent sur les ordinateurs de l’établissement, 31 % à leur domicile et 45 % via l’ENT (espace numérique de travail, en classe ou au domicile). Outre le manque d’équipements et de crédits, les principaux freins au développement des manuels scolaires numériques sont un manque de formation et des problèmes techniques pour près d’un professeur sur deux.

Quelque 77 % des utilisateurs de manuels numériques enseignent dans le public, 11 % enseignent en ZEP. L’idée d’un portail recensant l’ensemble des ressources numériques proposées par les éditeurs est par ailleurs plébiscitée par 98 % des enseignants interrogés. Les enseignants sont seulement 15 % à penser qu’à moyen terme le manuel numérique aura supplanté le papier, mais c’est plus qu’en 2011 (9 %).

L’association Savoir Livre regroupe les éditeurs scolaires Belin, Bordas, Hachette, Hatier, Magnard et Nathan. Enquête réalisée par TNS Sofres entre le 19 avril et le 12 mai 2014 avec 15 283 questionnaires remplis en ligne dont au moins 2 000 pour chacun des niveaux école, collège, lycée d’enseignement général et technologique et lycée professionnel. L’échantillon a été redressé pour permettre une comparaison avec une précédente étude de 2011.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2014

En téléchargement gratuit pour approfondir ce sujet, Weka vous propose :

Livre blanc

L'éducation numérique, un enjeu majeur pour les collectivités

Téléchargez

En matière d’éducation numérique, la France accuse un retard significatif sur de nombreux pays (usages pédagogiques et équipement). Or le développement des TICE constitue un véritable enjeu de territoire pour l’égalité des chances, pour la réussite scolaire et comme levier d’intégration sociale. Plus que jamais, la mise en place de partenariats adaptés entre l’État et les collectivités territoriales s’avère indispensable pour redéfinir et mettre en œuvre une politique numérique nationale et locale performante.

Au sommaire de ce numéro :

  • L’équipement des établissements scolaires
  • Gouvernance et inégalités territoriales
  • Les leviers d’une politique globale et locale
  • Efficience du système éducatif et observatoire
  • Les élus et le numérique
  • Les collectivités bâtissent les établissements scolaires du XXIe siècle
  • Vers de nouveaux bassins territoriaux d’éducation numérique
  • Atelier « Éducation, Numérique et Territoires » de la mission Ecoter

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum