Professeurs : la hausse des heures supplémentaires renforce les inégalités hommes-femmes

Éducation

Le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports décompte les heures supplémentaires des enseignants du second degré à la rentrée 2020.

Au cours de cette année scolaire 2020-2021, le service moyen d’un enseignant du second degré est de 18 heures et 25 minutes, dont 1 heure et 36 minutes d’heures supplémentaires annualisées (HSA), selon une note d’information publiée en mai par la Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (Depp) du ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports. La pratique des HSA est très répandue, rappelle son auteur. En effet, seuls 10 % des enseignants n’y sont pas éligibles et les trois quarts de ceux éligibles au dispositif en effectuent au moins une. Entre les rentrées 2019 et 2020, le nombre total de HSA dans l’ensemble du second degré a augmenté de 1,8 %. Un chiffre global qui masque des disparités. Ainsi, le volume d’heures supplémentaires a diminué de 1,1 % pour les formations générales et technologiques en lycée et augmenté de 4,8 % pour les formations professionnelles en lycée.

L’étude révèle également que les hommes effectuent davantage d’heures d’enseignement et de HSA que les femmes. Le service hebdomadaire habituel d’un enseignant homme est de 18,8 heures, supérieur à celui des femmes (18,2 heures), notamment en raison des services à temps partiel plus répandus chez les femmes. Dans ce service total, les hommes effectuent en moyenne 1,9 HSA contre 1,4 pour les femmes. Pour les enseignants à temps complet, le service hebdomadaire total est de 19 heures pour les hommes, dont 1,9 HSA, et de 18,7 heures pour les femmes, dont 1,6 HSA. En conséquence, si la rémunération d’une HSA s’établit à 1 410 euros en moyenne sur l’année, un écart important apparaît entre les sexes. Le gain annuel moyen pour les agents réalisant des HSA est de 3 580 euros pour les hommes et de 2 920 euros pour les femmes.

Enfin, en raison du confinement du printemps 2020, le nombre d’heures supplémentaires effectives (HSE) a baissé de 25 % sur l’année scolaire 2019-2020 par rapport à 2018-2019. Le gain annuel moyen est de 1 070 euros pour les hommes et de 770 euros pour les femmes pour les enseignants qui ont réalisé des HSE. Sur l’année scolaire 2019-2020, 84 % des enseignants ont effectué au moins une heure supplémentaire et 40 % ont cumulé HSA et HSE.

Posté le par

Recommander cet article