Fonction publique d’État : les femmes gagnent toujours moins que les hommes

Rémunération

L’écart salarial entre les hommes et les femmes s’est quelque peu réduit entre 2016 et 2017 dans la fonction publique d’État, mais demeure important.

En 2017, un salarié de la fonction publique de l’État (FPE) percevait, en moyenne, 2 556 euros nets par mois en équivalent temps plein. Cette moyenne prend en compte tous les agents civils des ministères et des établissements publics, fonctionnaires ou non. Le salaire net moyen en euros constants a augmenté de 1 % en 2017 (après + 0,2 % en 2016). Il retrouve ainsi son niveau de 2011, révèle une étude publiée début juillet par l’Insee (Insee Première, n° 1761).

En matière de parité salariale, la FPE a encore d’importants efforts à accomplir. En effet, en 2017, le salaire net en équivalent temps plein des femmes s’élevait à 2 408 euros par mois, soit 13,5 % de moins que celui des hommes (2 785 euros) ! Cet écart a néanmoins baissé de 0,8 point par rapport à 2016, « principalement en raison du dynamisme des salaires des enseignantes », souligne l’Insee. L’écart salarial entre les sexes est plus marqué au sein des salariés de catégorie A. De fait, il s’établit à :

  • 15,9 % pour les salariés de catégorie A ;
  • 13,3 % pour les salariés de catégorie C ;
  • 9 % pour les salariés de catégorie B.

Les femmes ont plus fréquemment des parcours professionnels comportant des périodes de travail à temps partiel et/ou des interruptions de carrière qui pèsent sur leurs trajectoires salariales, commente l’Insee. En outre, elles occupent plus souvent les postes les moins rémunérateurs : parmi les 10 % des salariés les moins rémunérés, 70 % sont des femmes. Cette part diminue progressivement avec l’élévation dans l’échelle salariale : elle atteint 42 % parmi les 10 % des salariés les mieux rémunérés (+ 1 point par rapport à 2016).

Autre explication avancée par l’Insee : les femmes représentent les deux tiers des enseignants – et même plus de 80 % des professeurs des écoles -, qui sont, à catégorie donnée, moins rémunérés en moyenne que les autres salariés de la FPE. Le salaire net moyen en équivalent temps plein des enseignants de catégorie A est ainsi inférieur d’un quart (25,8 %) à celui de leurs homologues non enseignants. Hors enseignants, l’écart de salaire entre hommes et femmes est plus faible pour la catégorie A (11,8 %), mais reste plus élevé que pour la catégorie B. « La majeure partie de l’écart de salaire moyen entre les femmes et les hommes résulte des différences de positions professionnelles des hommes et des femmes dans la FPE : à âge, qualification (approchée ici par le grade et la catégorie), statut, travail à temps partiel ou non, présence dans un EPA ou un ministère donné, les femmes perçoivent en moyenne 3 % de moins que les hommes (après 3,2 % en 2016) », conclut l’Insee.

Source : Les salaires dans la fonction publique de l’État, Insee Première n° 1761, 1er juillet 2019

 

REJOIGNEZ LE RÉSEAU DE L’EMPLOI PUBLIC

Accélérez votre carrière et favorisez votre mobilité avec weka.jobs !
En un clic retrouvez les offres d’emploi qui vous correspondent proposées par les établissements publics de votre région et, grâce à un réseau de + de 120 000 professionnels, rentrez directement en contact avec vos futurs collègues.

Découvrir le réseau

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum