Prolongation du programme « écoles connectées »

Éducation

Le 25 février 2015, Najat Vallaud-Belkacem, Axelle Lemaire, secrétaire d’État au Numérique et Louis Schweitzer, commissaire général à l’investissement, ont annoncé la prolongation du dispositif « écoles connectées » dont le but est de proposer un accès Internet de qualité dans toutes les écoles d’ici la rentrée 2015.

Le développement des usages numériques éducatifs est une priorité du ministère de l’Éducation nationale. Cela nécessite un équipement et un raccordement en conséquence. Ainsi, le Plan France Très Haut Débit, mobilisé par le secrétariat d’État au numérique fin mars 2014, se donne pour mission de prioriser les établissements scolaires (écoles, collèges et lycées) de métropole et des territoires ultramarins concernant le raccordement en fibre optique.

Le Gouvernement a lancé en mars 2014 le programme « Écoles connectées » qui propose un accès à Internet par des technologies alternatives, notamment le satellite et le Wimax. Ce programme, piloté par la mission Très Haut Débit, en collaboration avec la Direction du numérique pour l’éducation du ministère, vise à garantir l’accès rapide à un haut débit de qualité aux établissements scolaires et écoles les moins bien desservis. L’opération, qui devait s’arrêter le 31 décembre 2014, est prolongée d’un an, jusqu’au 31 décembre 2015.

56 offres d’accès, proposées par 18 opérateurs différents, ont ainsi été sélectionnées.

Qui peut y prétendre ?

En concertation avec les collectivités territoriales, l’État a établi une liste de près de 8 000 établissements primaires et secondaires, publics ou privés, y compris agricoles, éligibles à cet appel à projets en fonction de leurs débits actuels et des projets de déploiement de réseaux de communication électronique en cours.

Quelle prise en charge financière ?

80 % des frais d’installation, du matériel de réception, satellitaire et hertzien terrestre, et de la mise en service de l’équipement sont pris en charge par l’État, dans la limite de 400 euros par site concerné. Reste à charge de l’établissement ou de la collectivité territoriale compétente l’abonnement à un fournisseur d’accès Internet.

Quels critères d’éligibilité ?

Les établissements doivent être situés dans les territoires où s’applique le code des postes et communications électroniques ou bien situés hors de la zone conventionnée ou, à défaut, de la zone dite « AMII ».

Les critères retenus (en concertation avec les collectivités territoriales) sont les suivants :

  • ne pas être éligibles ou abonnés à une offre d’accès à internet disposant d’un débit crête d’au moins 8 Mbit/s sur la voie descendante en métropole et 3 Mbit/s outre-mer, en dehors des solutions retenues par les offres identifiées à l’alinéa précédent ;
  • la demande d’équipement de l’école doit être cohérente avec les projets de réseaux d’initiative publique prévus sur le territoire

Qui contacter ?

Les chefs d’établissements peuvent contacter leur délégué académique au numérique, et les élus locaux leurs associations de collectivités, ou bien encore la Mission Très Haut Débit.

 

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum