Propositions de l’UNICEF France pour lutter contre le harcèlement scolaire en primaire

Éducation

L’UNICEF France a présenté le 29 mars les résultats d’une enquête de victimation réalisée par Éric Debarbieux, menée auprès de 12 326 élèves de CE2, CM1 et CM2. Des actions de prévention dès la maternelle sont vivement recommandées.

Dans le cadre de l’accord-cadre qui va être prochainement renouvelé avec le ministère de l’Éducation nationale, l’UNICEF France affiche clairement son intention de « valoriser des expérimentations » sur le plan de la prévention. Selon l’enquête « À l’école des enfants heureux… ou presque » réalisée à la demande de l’UNICEF France par l’Observatoire international de la violence à l’école, « un élève sur dix est victime de violence à répétition ». Dans le même temps, près de 90 % disent se sentir tout à fait ou plutôt bien à l’école primaire. Luc Chatel estime que les choses ont déjà bien avancé en la matière, comme en témoigne le rapport sur le harcèlement scolaire qui lui sera remis le 12 avril prochain mais aussi la tenue des assises nationales contre le harcèlement scolaire les 2 et 3 mai. Les rapport, synthèse et recommandations de l’UNICEF France sont téléchargeables sur www.unicef.fr

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum