Qui sont les enseignants de collège et lycée du public ?

Éducation

Métier exercé par 380 000 individus, les effectifs ont décru depuis le milieu des années 2000, alors que le nombre d’élèves est resté relativement stable. Conditions d’exercice, disciplines et statuts, heures de travail, rémunération et mutations sont passés au crible de cette étude de l’Insee, dans le cadre de l’enquête emploi 2013.

La profession enseignante représente 3 % de la population active. Cela peut apparaître peu mais c’est un métier très exposé publiquement, aux conditions de travail enviées et dont le public suit peu ou prou les évolutions en lien avec les réformes pédagogiques engagées. C’est aussi une profession qui éprouve un certain nombre de difficultés, en témoignent les problèmes de recrutement depuis 2011 qui proviennent en partie d’une réforme de la formation des enseignants (mastérisation) en 2010 qui n’a que peu augmenté les rémunérations tout en exigeant des diplômes plus importants pour exercer. Enfin, face au peu de postes créés ces dernières années, le nombre d’élèves par classe a augmenté, ainsi que le recours aux heures supplémentaires et aux enseignants contractuels. Ainsi, en 2013 on recense 11 % d’enseignants en moins qu’en 2000 pour seulement 4 % d’élèves en moins.

Quels sont les enseignements majeurs ?

Les entrants dans le métier font souvent les frais d’une affectation « par défaut », leur barème ne leur permettant pas d’accéder aux postes les plus prisés. Ils sont souvent nommés remplaçants ou en éducation prioritaire.

Aujourd’hui, 58 % des enseignants sont des femmes avec des nuances selon les corps. Elles sont cependant nettement moins nombreuses chez les professeurs de chaire supérieure (32 %) et représentent au plus la moitié des professeurs agrégés et de PLP. On constate des différences très marquées entre disciplines : en lettres, huit professeurs certifiés sur dix sont des femmes, contre un sur deux en mathématiques.

8 % des enseignants du second degré public, affectés en établissement en 2013, sont des contractuels et des vacataires. Leur présence la plus marquée est en lycée professionnel où ils représentent 13 % des enseignants.

Un enseignant du second degré sur huit travaille en éducation prioritaire. Les jeunes enseignants y sont particulièrement représentés : 22 % des moins de 30 ans y sont affectés.

La grande majorité des enseignants travaille à temps plein (près de 90 %) et trois quarts d’entre eux font des heures supplémentaires.

Ils déclarent travailler en moyenne 41 heures par semaine en période scolaire dont un peu plus de 12 heures à domicile. En moyenne, les enseignants disent travailler plus de 18 jours pendant les vacances scolaires, dont 8 pendant les vacances d’été.

Quant à la rémunération, elle est très variable en fonction du corps et de l’ancienneté. En 2011, les enseignants fonctionnaires du second degré ont perçu en moyenne 2 740 € nets par mois, primes et heures supplémentaires comprises

Pour en savoir plus :

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum