Rapport d’étape RGPP : les quatre axes de transformation pour l’École

Éducation

François Baroin a présenté le 5e rapport d’étape sur la mise en place de la révision générale des politiques publiques à l’Éducation nationale, lors du conseil des ministres du 9 mars. Annonçant la poursuite résolue des réformes engagées, il a insisté sur le « succès » de la feuille de route budgétaire fixant le non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite. À cette occasion, il a détaillé les quatre « axes de transformation » à venir.

En préambule à la présentation du rapport d’étape, François Baroin a félicité les recteurs pour la qualité du dialogue de gestion ayant permis de mettre en musique les 16 000 nouvelles suppressions de postes au budget 2011. Le ministre du Budget a bien pris soin de préciser que cette rationalisation des moyens se faisait « sans dégrader les performances attendues par les usagers de l’école », ce que ne manqueront pas d’apprécier les membres du collectif « Un pays, un avenir, une école » qui appelle à la mobilisation contre les suppressions de postes le 19 mars prochain.

Il a notamment abordé plusieurs axes.

Réorganiser l’offre dans le second degré

Afin de réduire les sorties sans qualification et de mieux préparer les élèves à la poursuite des études dans l’enseignement supérieur, une réorganisation s’impose.
Sont saluées la poursuite de la réforme du lycée général et technologique grâce à une rationalisation de l’offre scolaire, mais aussi celle de la rénovation de la voie professionnelle en lien, cette fois-ci, avec la rationalisation de la carte des formations. Sont également bien placés aussi le renforcement de l’autonomie des établissements scolaires ainsi que l’organisation scolaire du 2e degré via l’optimisation des réseaux d’établissements et leur meilleure gestion.

Améliorer la gestion des enseignants

Le rapport d’étape attribue des « feux verts » à quatre mesures :

  • Améliorer les conditions de recrutement et de début de carrière des enseignants.
  • Améliorer la disponibilité de la ressource enseignante.
  • Optimiser l’enseignement des langues dans le premier degré.
  • Renforcer l’efficacité du remplacement dans le premier et le second degré.

Rationaliser l’action administrative et optimiser la qualité du service offert aux familles

Concernant cet axe, trois mesures reçoivent un « feu vert » :

  • Permettre aux élèves handicapés de suivre une scolarité en milieu ordinaire.
  • Optimiser la qualité de l’accueil et du service rendu aux familles, et faciliter leurs démarches.
  • Renforcer l’efficience des services administratifs de l’Éducation nationale.

À cela s’ajoute une mesure supplémentaire à savoir la volonté de simplifier les démarches administratives (production de pièces justificatives) relatives à l’inscription scolaire.

Pour en savoir plus :

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum