Création d’un poste de « premier vice-président délégué » à l’AMF

Élus

La très influente Association des maires de France (AMF), présidée par l’UMP Jacques Pélissard, va créer un poste de « premier vice-président délégué » qui sera attribué au socialiste André Laignel, a annoncé lundi 12 novembre 2012 l’association dans un communiqué.

Cette création répond à la demande des élus de la majorité présidentielle, emmenés par M. Laignel, qui réclamaient « un équilibre dans le respect du principe : un maire, une voix ». Selon lui, « plusieurs formules sont possibles », dont celle d’une alternance droite-gauche », avait-il indiqué. M. Pélissard, maire de Lons-le-Saunier (Jura), avait été réélu l’an dernier pour un mandat de trois ans notamment grâce aux voix de très nombreuses petites communes. La composition du bureau de l’AMF pour sa part est paritaire, 18 élus de droite et 18 de gauche.

Selon l’acord conclu au sein de l’AMF, l’unité de l’assocation « nécessite de conforter le pluralisme et la parité politique dans toutes ses instances mais aussi dans sa gestion quotidienne qui doit être équilibrée pour être efficace. Cette gestion partagée passe par une gouvernance rénovée ».

Le président de l’AMF et le premier vice-président délégué, précise l’accord, « se rencontreront chaque semaine afin d’harmoniser les positions de l’AMF, les représentations importantes, les agendas et de prendre toutes décisions urgentes ».

M. Laignel, maire d’Issoudun (Indre), cédera son poste actuel de secrétaire général de l’AMF au maire de Nancy, André Rossinot (Parti radical). Ces mesures doivent être entérinées au cours du congrès annuel de l’AMF la semaine prochaine Porte de Versailles à Paris.

 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2012

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum